UBA Ethnic Marketing Event

Publication Survey
thumb_dsc_0051_1024.jpg

"d’ici à 2020, 60 % des marques auront une stratégie de marketing ethnique".

« Le marketing ethnique repose sur la confiance, le lien et l’empathie. Apprenez à considérer ces nouveaux consommateurs d’une autre façon. Oubliez les clichés, oubliez la religion : intéressez-vous plutôt à la culture islamique. » Voici le message adressé par les orateurs Rachid Lamrabat du bureau Tiqah et Walid au public réuni pour une séance de l’UBA consacrée au marketing ethnique, le 11 août dernier. 

Quelque 80 personnes s’étaient rassemblées pour en apprendre davantage sur la communauté musulmane, un groupe de plus en plus important dans notre société. Nombreux sont, en effet, les annonceurs qui n’ont pas encore approché ce grand marché en croissance. Un aperçu des médias, de l'alimentation, des télécommunications et de la mode y a été présenté en avant-première. Le rapport de Tiqah sur cette tendance sera publié plus tard dans l’année.

« L’identité de ce groupe définit fortement le comportement média et de consommation. Il existe un grand intérêt pour la comédie, la musique, la culture et, dans une moindre mesure, pour le sport. Cela appelle une autre approche, à d’autres moments. Ce groupe est également très actif sur le plan numérique. Les jouets et cadeaux sont surtout achetés pour les fêtes propres à la communauté et le marketing pourrait mieux y répondre. Le marché halal, qui représente deux milliards d’euros, passe encore beaucoup par le biais des magasins ethniques et connaît actuellement une croissance de 10 %. Tous les produits périphériques devraient toutefois pouvoir en profiter. Il est, en outre, tout à fait possible de s’adresser à la troisième génération en néerlandais ou en français. »

Actuellement, les marques sont peu connectées à ce nouveau consommateur. Pourtant, cette génération amène avec elle une nouvelle économie. Des études démontrent, en outre, qu’elle demande qu’on s’adresse à elle. Elle espère que les marques européennes consentiront davantage d’efforts pour comprendre ses valeurs. Des marques d’envergure internationale comme Google et Twitter ont déjà lancé différentes initiatives autour du ramadan et constituent des exemples intéressants pour les marketeers. Selon les prévisions de Tiqah, 60 % des marques disposeront d’une stratégie ethnique d’ici à 2020. Les chiffres et exemples ont donné suffisamment de matière à réflexion et ont soulevé de nombreuses questions. Élaborer une approche passe-partout n’est pas évident, mais un coin du voile a été levé. Les marketeers ayant les plus grandes chances de réussite sont ceux qui souhaitent parfaire leur connaissance de ce groupe cible par réel intérêt et pas par opportunisme.

À l’issue de l’événement, les participants ont pu poursuivre le débat dans le jardin ensoleillé des Salons de Romree, à Grimbergen, autour de quelques délicatesses halal, dans l’ambiance du thème ! Cette session s’inscrivait dans le cadre des Summer Inspiration Days de l’UBA.

Télécharger les documents en pdf.

Documents

Research, Data & ROI Research Data & ROI