28 % des Belges se montrent plutôt réticents quant au partage de données personnelles en échange d’avantages ou de récompenses

Survey
sharing-personal-data_countries-2.jpg

GfK 2017-1-26

28 % des Belges se montrent plutôt réticents quant au partage de données personnelles en échange d’avantages ou de récompenses. Si 18 % des Belges en ligne n’y voient pas d’inconvénients, 28 % n’y sont pas favorables et auront plutôt tendance à l’éviter. Les femmes sont encore moins ouvertes à cette pratique que les hommes : alors que 15 % des femmes sont disposées à communiquer des données personnelles en échange d’un avantage ou d’une récompense, 29 % y sont fermement opposées. Du côté des hommes, 27 % préfèrent ne pas partager leurs données personnelles, mais 21 % n’y voient pas d’inconvénients.

Au niveau des tranches d’âge, les plus jeunes ont davantage tendance à communiquer leurs données personnelles : 30 % des 15-19 ans n’y voient pas d’inconvénients alors que 19 % n’y sont pas favorables. Cette réticence face au partage d’informations personnelles augmente avec l’âge.

30 % des 50-59 ans et 34 % des plus de 60 ans refusent de partager ces informations, contre respectivement 17 % et 13 % de personnes disposées à le faire. Les 30-40 ans sont les plus enclins à partager des données en échange d’une récompense.

La situation de la Belgique est légèrement différente de la moyenne mondiale. 27% des internautes au niveau mondial se disent prêts à partager leurs données personnelles en échange d’avantages ou de récompenses divers, contre 19% qui se disent contre. C’est ce qui ressort d’une étude online que GfK a menée l’été dernier auprès de 22.000 consommateurs 15+ dans 17 pays, dont la Belgique.

Télécharger les documents en pdf et en jpg.

Documents

Paid Media Research, Data & ROI Research Data & ROI Regulation