Les jeunes vlogueurs rémunérés pour promouvoir des marques auprès des adolescents les éduquent aussi à la publicité !

Publication
Resized_Teenage-girl-Making-Her-Video-Blog.-511026410_8604x5736.jpg

Les vlogueurs flamands les plus suivis encouragent les autres adolescents à faire preuve d’esprit critique par rapport aux messages publicitaires subtils. Dans le cadre du projet AdLit, dix jeunes vlogueurs flamands vont, au cours des deux prochaines semaines, attirer l’attention des autres adolescents sur les formes subtiles de publicité et de messages promotionnels. AdLit est une initiative interuniversitaire qui vise à éduquer les enfants et les adolescents à la publicité. 

Des vlogueurs, des abonnés et de la publicité
Chaque vlogueur s’est penché de manière créative sur la question de l’éducation à la publicité, en l’occurrence les connaissances et compétences dont le consommateur a besoin pour porter un regard critique sur la publicité. Ce point est d’autant plus important pour les nouvelles formes subtiles de publicité utilisées, notamment, par les vlogueurs eux-mêmes que l’on n’appelle pas pour rien des « influenceurs ».

Les vlogs diffusés via YouTube ont le vent en poupe auprès des adolescents. Dès l’âge de 10 ans, les adolescents commencent à suivre des vlogueurs populaires, souvent à peine plus âgés qu’eux. Le lien étroit que ces adolescents entretiennent avec ces vlogueurs, qu’ils regardent souvent et qui pénètrent entièrement leur univers, fait des vlogueurs des prescripteurs de marque crédibles et très intéressants.

Les vlogueurs sont d’ailleurs souvent sollicités et rémunérés pour promouvoir des marques sur leurs vlogs. Pour ce faire, il arrive qu’ils intègrent une marque de manière subtile (p.ex. manger des chips de la marque X dans une vidéo) ou commentent explicitement un produit. Les vlogueurs populaires qui ont de nombreux abonnés peuvent facilement arrondir leurs fins de mois de cette manière. MojoOnPC et Acid, les vlogueurs mineurs (flamands) les plus populaires, ne comptent pas moins d’un million d’abonnés en Flandre, ce qui leur permet déjà de gagner de belles sommes pour chaque intégration de marque. À cet effet, ils sont accompagnés par des entreprises professionnelles qui font office de « managers » pour les vlogueurs mineurs.

Identifier la publicité et ses effets
Les abonnés ne se rendent pas toujours compte que les vlogueurs sont payés pour ces intégrations de marques, ni qu’il s’agit en fait d’une forme subtile de publicité qui peut avoir des effets publicitaires involontaires.

Grâce à la publication des vlogs sur l’éducation à la publicité, les vlogueurs aideront, durant les deux prochaines semaines, leurs abonnés à poser un regard critique sur ces formes de publicité. À la fin de chaque vidéo, les adolescents sont invités à jouer et à renforcer ainsi leur éducation à la publicité (www.reclamewijs.ugent.be).

« Les vlogs apprennent aux jeunes qu’il existe des formes subtiles de publicité qui les influencent également de manière inconsciente. Ils peuvent, en outre, encourager les adolescents à faire preuve d’esprit critique face à cette forme subtile de publicité », expliquent les professeurs Liselot Hudders et Verolien Cauberghe de l’Université de Gand. Les vlogs mettent en lumière les aspects tant positifs que négatifs de la publicité. Les vlogueurs admettent ainsi que la publicité peut être utile, mais qu’elle est parfois subtile, ce qui rend l’aspect commercial moins perceptible pour les jeunes. 

Dix vlogueurs participent à la campagne d’éducation à la publicité, ce qui représente environ une audience de 70 000 jeunes. Yo Ellen Hier, Live Like Floor, Bakuna Fatata, Kerelz, ItsWoutie, Just Ice TV, Yolan Mees, Gevas, Just Nicolas et Zaka partageront leur point de vue sur l’éducation à la publicité. Chacun le fera dans le style qui lui est propre. Les vlogs créés par ces « ados-stars » seront envoyés à leurs abonnés au cours des deux prochaines semaines.

Live Like Floor et Bakuna Fatata ont pris les devants et ont lancé leur vlog sur l’éducation à la publicité le samedi 18 mars 2017 via YouTube. Voici le vlog de Bakuna Fatata (environ 22 000 abonnés, également connu pour avoir passé la nuit chez IKEA) : https://www.youtube.com/watch?v=Wx7KnhWRrPs&feature=youtu.be

À propos d’AdLit
L’objectif du projet AdLit (acronyme de « Advertising Literacy » ou éducation à la publicité) est d’examiner comment nous pouvons enseigner aux enfants et adolescents à aborder la publicité pour qu’ils deviennent des consommateurs informés et posent des choix réfléchis.

Content Marketing Paid Media Skills Social Media Blog/Vlog Regulation Media & Touchpoints