CIM Radio : La famille RTL retrouve son leadership, Classic 21 séduit

Survey
iStock-180762507.jpg

La deuxième vague 2017 de l'étude CIM Radio pilotée par GfK, portant sur les audiences d'avril à juin, confirme le retour de Bel RTL et Contact aux deux premières places, au coude-à-coude, devant VivaCité, Nostalgie et Classic 21.

Bonne nouvelle donc pour Eric Adelbrecht, DG des radios RTL, et Stéphane Rosenblatt, DG de la télévision qui s'est récemment vu confier la responsabilité des contenus de Bel RTL : à la veille de la présentation de sa nouvelle grille, Bel retrouve son statut de première radio francophone avec 14,1% de parts de marché et un daily reach de 538.210 auditeurs. Soit un gain de 12.200 auditeurs quotidiens par rapport à la vague janvier-mars. Des résultats qui restent cependant très en-deça des 579.000 auditeurs recensés fin 2016. Pour autant, RTL se félicite de la durée d’écoute de Bel : 2h40 en moyenne (+8%). S'agissant de la plus longue durée d’écoute enregistrée au cours des trois dernières saisons de la station. « Ces résultats en nette hausse concerne la quasi-totalité des programmes de la journée. Tout particulièrement, La Matinale Bel RTL creuse l’écart avec ses concurrents directs et bénéficie du titre d’émission matinale la plus écoutée de la bande FM francophone », claironne le communiqué du groupe. A ce niveau, Bel RTL fait jeu égal avec Contact et VivaCité, mais reste derrière Classic 21 et Nostalgie (180’). De son côté, Contact est créditée de 14% de parts et 537.300 auditeurs quotidiens, en recul de 7%.
 
Passant de la première à la troisième place du classement avec 13,5% pdm, VivaCité fédère 513.450 auditeurs quotidiens, en recul assez net de 8%. Derrière, Nostalgie gagne deux points en parts de marché à 13% avec 441.000 auditeurs quotidiens, en recul de 4%.
 
La bonne performance du jour est à mettre à l'actif de Classic 21 qui gagne un point à 11,25% pdm et près de 12% en daily reach, à 379.220 auditeurs. On l'a dit, Classic 21 est également la radio qui réalise la plus longue durée d'écoute (181'). En revanche, La Première est en recul, de 7,7% à 6,7% pdm, et de 361.290 à 335.530 auditeurs quotidiens versus la vague précédente.
 
NRJ repasse la barre des 6% de parts et gagne quelque 20.000 auditeurs quotidiens à 351.910. Suivent sous la barre des 3% pdm : Pure (2,5%), Fun (2,4%), Musiq3 (1,7%), DH Radio (0,9%) et Mint (0,7%).
 
Nord : des parts de marché globalement stables pour moins d’auditeurs
 
En Flandre, le leader Radio 2 reste stable avec 31,8% de parts de marché et un reach quotidien de 1, 332 million d’auditeurs. La VRT occupe également la deuxième marche du podium avec Studio Brussel, avec une part de marché de 12,5 % et 657.000 auditeurs, en recul de 4%. Pas de changement non plus en troisième position, avec QMusic (11,1% pdm), qui réalise pourtant une contre-performance en terme de reach avec 628.340 auditeurs quotidien venant de 761.320.
 
De son côté, MNM gagne un demi-point en pdm, à 10,2%, mais son nombre d’auditeurs diminue également, de 695.000 à 654.000. Idem pour Radio 1 qui passe de 614.000 à 581.000 auditeurs et recule également en part de marché (de 8,1 à 7,7). Même topo pour Joe et Nostalgie. La radio du service public passe de 8,4 à 7,3% pdm et touche 371.970 auditeurs au lieu de 418.440, tandis que Nostalgie (5,4% pdm) essuie les plâtres de cette vague CIM, perdant en effet plus de 90.000 auditeurs avec un reach de 311.350… Le mot de la fin est pour son DG, Dirk Guldemont : « Nous sommes évidemment déçus de ces résultats qui enregistrent pour la première fois une baisse en audience quotidienne et hebdomadaire. Lors de la vague précédente, notre station a atteint la plus grosse audience hebdomadaire de son histoire, il fallait donc s’attendre à un recul. Mais l’audience historiquement basse du marché radio total, notamment sur les cibles 25-34 et 35-54, se fait sentir encore plus fort dans les chiffres de Nostalgie. Nous regardons donc devant, pour attaquer la rentrée. »

Research, Data & ROI Radio CIM