Le VRM se penche sur la concentration média

Survey
iStock-639742416.jpg

Le Vlaamse Regulator voor de Media, l’organisme de contrôle des médias audiovisuels flamands, vient de publier son rapport annuel sur la concentration média. Cinq grandes conclusions se dessinent. 

La première est une évidence : les médias flamands sont dans une phase de transition profonde. Les acteurs essaient de s’armer pour se défendre contre les géants internationaux, citant comme exemple les modifications annoncées dans l’actionnariat de Medialaan (qui sera exclusivement aux mains du Persgroep).

Deux. La concentration est la plus forte dans le secteur de la distribution. Du côté des médias print par exemple, elle est quasi exclusivement aux mains d’un seul acteur, bpost. Du côté de la télévision, cette première position est occupée par Telenet.

Le VRM pointe également une collaboration plus accrue entre les régies locales dans le digital pour faire face à l'hégémonie des acteurs US, citant des initiatives communes comme Buymedia.be et Mobilepremium.

Les médias flamands sont caractérisés par beaucoup de formes de concentration horizontale, verticale et crossmédia, entre et dans des segments de médias différents, comme dans le cas de la reprise de Base par Telenet et dans celle de Mobile Vikings par Medialaan.

Le VRM indique également que l’offre des produits médias classiques, qui est entre 80 et 100% aux mains de huit groupes, pourrait être menacée dans sa diversité.

Documents

Paid Media Public Affairs & Regulation Research, Data & ROI Social Media Data & ROI Advertising Digital Press Radio Regulation Television & other screen Media & Touchpoints Transparency