Marque moderne cherche nouveau marketeer, par Veerle De Vos

News
Veerle De Vos.jpg

Lors du Talent Boost Camp, organisé par l’UBA pour la troisième année consécutive, vous apprendrez à intégrer la complexité du rôle de marketeer.

Le rôle du marketeer est ébranlé, du moins dans sa forme traditionnelle. Il suffit de parcourir les offres d’emploi actuelles pour constater que les entreprises recherchent activement des conversation managers, des analystes de données, des directeurs de contenu, des architectes expérimentaux ou encore des segment managers.

À mesure que les besoins des consommateurs changent, le marché évolue et entraîne dans sa course folle l’organigramme des entreprises et le rôle du marketeer. Si la fonction de marketeer était autrefois univoque, elle est aujourd’hui extrêmement variée et complexe.

12 rôles, 12 talents

Veerle De Vos, coach en leadership, s’est basée sur les types psychologiques du psychanalyste Carl Gustav Jung pour dégager les douze nouveaux rôles et talents du marketeer.

Les 12 talents que doit aujourd’hui développer un marketeer pour construire une marque forte sont ainsi répartis sur les axes « moi/nous » et « QI/QE ».

 Ma mission : de « moi » à « nous »

Lors de l’UBA Talent Boost Camp, nous explorerons notamment le rôle du « do-gooder » (le bienfaiteur). Des marques telles qu’IKEA travaillent non seulement pour elles-mêmes, mais surtout pour le client et même pour la société. Elles contribuent à un monde plus beau, plus propre et plus chaleureux. Une philosophie qui se retrouve également chez Elon Musk, qui entend nous sauver de la décadence. Les consommateurs s’attachent à votre mission et à votre plus-value ; pas à votre ressort financier. Dans le cadre du Talent Boost Camp, vous découvrirez donc votre mission en tant que marketeer et apprendrez à innover selon votre « pourquoi ».

L’émotion fait son grand retour

Chez les marques fortes, on observe, en outre, un passage du QI au QE : l’émotion revient en force. Pensez à la campagne « Music for Life » de Studio Brussel. Ou à l’accent que Dove met sur la confiance en soi : une marque qui souhaite avant tout que les femmes se sentent bien dans leur peau. Le marketeer moderne ose transmettre des émotions et sait que cela permet de toucher le public et de le motiver à modifier son comportement. Lors du Talent Boost Camp, vous apprendrez comment raconter une histoire poignante, à la fois vulnérable et puissante.

Vive l’ordinaire !

Le Forum économique mondial a établi le top 10 des talents les plus prisés : la créativité arrive dans le trio de tête. Au cours de l’UBA Talent Boost Camp, nous commenterons également le rôle du « trendspotter » (pionnier). Toute cette philosophie de la tendance est très en vogue : maintenant que nous ne croyons plus en Dieu et que nous avons perdu toute confiance dans les banques et les pouvoirs publics, nous sommes tous devenus extrêmement sceptiques. Nous nous fions davantage à des sources neutres, qui nous expliquent comment mener notre vie au mieux. Le perfectionnisme peut également être légèrement revu à la baisse, car les jeunes se contentent de l’ordinaire. Ils ne voient aucune objection à boire de la Carapils ou à manger une pizza Dr. Oetker. Une dimension ordinaire que prône également le psychiatre Dirk De Wachter.

En savoir plus : UBA Talent Boost Camp 2018

Cet aperçu vous a donné envie de développer votre rôle de marketeer ? Vous ambitionnez de construire une marque forte et moderne ? Inscrivez-vous sans tarder !

La coach, Veerle De Vos (44), a gagné ses galons dans des agences telles que Saatchi & Saatchi, Duval Guilllaume et Mortierbrigade. Ses ateliers sont très prisés, car Veerle intègre à son approche un mélange unique de marketing, de communication et de coaching. À ne pas manquer !

Skills Opinion Academy Workshop