Trois questions sur les AdBlockers à Antony Slabinck, Invisible Puppy

Antony Slabinck.jpeg

Antony Slabinck est un online marketeer (Invisible Puppy) qui aime les AdBlockers. Il nous explique pourquoi.

Qu’est-ce qu’un AdBlocker, au juste ?

Un AdBlocker est un petit programme que vous téléchargez et qui se charge de bloquer pour vous toutes les publicités qui apparaissent sur le web. Il fonctionne comme un filtre de contenu qui identifie les publicités sur la base d’expressions, de schémas et de scripts de suivi. Ce programme est comparable à un videur de boîte de nuit qui refuserait l’entrée à certaines personnes sur la base de leur tenue ou de leur coupe de cheveux.

Les campagnes publicitaires mal conçues, envahissantes, dérangeantes, ennuyeuses, disgracieuses, voire agressives, sont les principales responsables de la création de tels AdBlockers. Les « digital natives » et les « digital intuitives », principalement, y ont recours dans une large mesure et des dizaines d’AdBlockers peuvent désormais être téléchargés gratuitement.

Est-il possible de contourner ces AdBlockers ?

Toute attaque engendre une contre-attaque. Voici donc quelques astuces, bien que la plupart n’offrent qu’une solution partielle au problème...

Des publicités acceptables

Puisque les annonceurs en ligne commençaient à se plaindre de potentielles pertes considérables, une « liste blanche » des publicités qui seraient bel et bien autorisées a été établie. Les annonces doivent, pour ce faire, remplir un certain nombre de conditions. Elles ne peuvent, par exemple, pas être perçues comme « dérangeantes », elles doivent mentionner explicitement qu’il s’agit de publicité et elles doivent être adaptées au site sur lequel se trouve l’utilisateur.

Paywalls

Différents sites d’actualité ont entre-temps opté pour un paywall, où certains contenus sont encore totalement ou partiellement gratuits et d’autres ne sont disponibles que « derrière » le paywall. L’inconvénient de ce système est qu’il n’est accessible qu’aux acteurs de grande envergure. Quand bien même, il s’avère qu’un nombre incalculable de lecteurs iront encore chercher leur dose quotidienne d’informations ailleurs, où le contenu est encore gratuit.

Ne peut-on pas envisager une meilleure solution face à toute cette violence liée aux AdBlockers ?

Bien sûr que si ! Une marque peut aussi décider de créer elle-même un contenu pertinent et d’engager le dialogue sous la forme de blogs, vlogs, webinaires et infographies de qualité. Ce qui explique d’ailleurs le regain d’attention pour le content marketing et le story-telling. Le fait de diffuser ce contenu via des canaux organiques permet non seulement de toucher les clients potentiels, mais aussi d’entretenir une relation bien plus solide avec le groupe cible et d’en tirer des enseignements.

C’est à nous, marketeers, de trouver une solution aux AdBlockers. Nous devons aborder la question de manière créative et, surtout, arrêter de bombarder les consommateurs de bannières tape-à-l’œil qui ne suscitent qu’une vive irritation. Les représentants de la génération Y veulent des histoires, du liant, du contenu de qualité et des marques auxquelles ils croient.

Faites de la pub, mais faites-la intelligemment.

Content Marketing Paid Media 3 questions