Tendances dans le divertissement et les médias, les prévisions de PWC à l’horizon 2022

Survey Insights
Entertainement-media.jpg

Selon l’étude Global Entertainment & Media Outlook 2018-2022 de PwC, l’évolution rapide du secteur du divertissement et des médias est entrée dans une nouvelle dynamique. Etat des lieux en Belgique et dans le monde

Revenus publicitaires sur Internet dépasse la télévision

Pour la Belgique, les revenus de la publicité sur Internet dépasseront ceux de la télévision à partir de 2021 (1038 millions USD pour l’Internet contre 1021 pour la télévision). Une tendance qui se confirmera en 2022. Sur la période de 2017 à 2022, les recettes publicitaires augmenteront de 7,9% pour l’Internet contre 1,7% pour la télévision.

La différence des revenus publicitaires entre l’Internet mobile et l’Internet par câble reste importante. En 2022, 146 millions USD proviendront de l’Internet mobile contre 960 pour l’Internet câblé. Ces chiffres pour la Belgique indiquent une différence par rapport à la tendance mondiale. 2018 sera la première année au cours de laquelle les recettes publicitaires mondiales issues de l’Internet mobile dépasseront celles de l’Internet par câble.

Convergence, connexion et confiance

Dans un contexte marqué par une croissance cohérente et généralisée - mais inégalement répartie - trois impératifs ont des implications pour toutes les entreprises du secteur : la convergence, la connexion avec les clients et la nécessité d’instaurer la confiance.

La « convergence 3.0 » redéfinit les conditions de la concurrence. A la différence des vagues de convergence précédentes, elle crée un groupe grandissant de « supercompétiteurs » ainsi que des marques spécialisées, de niche, qui s’efforcent de garantir l’engagement et les dépenses des consommateurs de plus en plus exigeants.

Les distinctions traditionnelles entre segments s’effacent – entre les médias imprimés et numériques, entre les jeux vidéo et l’e-sport, entre l’accès sans fil et fixe, entre la technologie par câble et en ligne, entre les médiaux sociaux et traditionnels. 

Dans le contexte de ces changements et des progrès technologiques actuels, le défi consistant à instaurer et à maintenir la confiance du public et des consommateurs devient crucial.

Virtual reality et streaming en tête

La croissance mondiale du chiffre d’affaires la plus rapide du secteur du divertissement et des médias concernera les segments dépendants du numérique. La réalité virtuelle ouvrira la voie, même si les chiffres sont pour l’instant faibles, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 40,4 % à cinq ans. La « vidéo streaming » suivra à 10,1 %. A l’inverse, les journaux et magazines connaîtront une baisse de leur chiffre d’affaires au cours des cinq prochaines années. Les livres, la radio, la télévision traditionnelle ainsi que le « home video » enregistreront chacun un TCAC inférieur à 2 %. 

Nouvel ecosystème mondial

Quels sont donc les moteurs de la dernière vague de convergence qui remodèle le secteur ? L’étude Outlook identifie cinq moteurs clés :

  • La connectivité universelle : le nombre de connexions mobiles à Internet en haut débit augmentera de 2,2 milliards dans le monde d’ici à 2022 ; ce qui promet un important développement du marché de la consommation de contenu mobile à des débits supérieurs. 
  • Le consommateur mobile : avec l’explosion mondiale de l’accès mobile, l’appareil mobile connecté devient le principal moyen pour le consommateur d’accéder à du contenu et à des services sur la quasi-totalité des marchés. Ceci fait du mobile un élément de plus en plus important pour les publicitaires.
  • Le besoin de nouvelles sources de croissance du chiffre d’affaires : les entreprises E&M cherchent à se développer au-delà des sources de revenus traditionnelles, en baisse dans certains cas. Dans le même temps, les entreprises de télécommunications ciblent le contenu média et de divertissement pour stimuler leur croissance. En conséquence, chaque acteur au sein de l’écosystème se démène pour développer de nouvelles sources de revenus. 
  • Le déplacement des valeurs vers les plates-formes : les plates-formes dans les domaines technologiques et des médias sociaux surpassent les créateurs de contenu traditionnel en captant l’attention des consommateurs ainsi qu’une part grandissante de leurs dépenses. 
  • La personnalisation : les consommateurs actuels, bien informés, rejettent les expériences de contenu uniformes. Par conséquent, il est crucial pour les entreprises, des « supercompétiteurs » aux acteurs de niche qui ciblent des « fans », d’utiliser l’analyse de données et l’IA pour personnaliser leurs offres.

Aperçu de l'étude Global Entertainment & Media Outlook 2018-2022 de PwC

Insight Paid Media Research, Data & ROI Strategy & Branding