Le marketing repose sur l’émotion, et non sur la technologie

Publication
Screenshot 2018-07-30 11.13.23.png

Dans cette neuvième édition du Sparkle*, nous abordons le rôle et l’impact de la technologie sur l’humain et la marque. Comment peut-on innover en gardant l’émotion et l’expérience humain ? 

David Levine, expert en tendances orateur du dernier UBA Trends Day, nous le rappelle de manière très simple « Customer first, et non technology first ». Wim Vermeulen, managing director chez Dentsu Consulting, encourage les lecteurs de ce Sparkle à redoubler de créativité. Les développements technologiques ne doivent pas nous faire oublier que le marketing et la communication portent sur l’émotion et le vécu d’êtres humains. Le désir qu’a le consommateur de tenir les rênes est par exemple prouvé par Ad’titude Tracker, une récente étude de bpost media et Deepblue. Elle démontre que les gens n’apprécient pas les publicités qui interrompent leurs activités.

Mais... la technologie peut aussi engendrer une émotion positive, par exemple en donnant aux consommateurs davantage de contrôle sur la façon de communiquer avec une marque et le moment où ils le font.

Inspirez-vous des exemples des agences et annonceurs présentés dans cette édition. Membres d’UBA mentionnés dans ce Sparkle : Procter & Gamble (Always), BMW, Nestlé (Nescafé & Nesquik), Hans Anders et Gezinsbond.

* Sparkle est une initiative de bpost, en collaboration avec l’UBA, l’ACC et BAM, qui s’adresse spécifiquement aux spécialistes du marketing et de la communication.

« Intéressé(e) par les éditions précédentes du Sparkle ? Envie de recevoir le Sparkle dans votre boîte aux lettres ? Surfez alors vers le site web de bpost media. »

Documents

B2B Marketing Technology Research, Data & ROI Advertising Branding Content Marketing_ Technology