Les tendances technologiques de 2019

News
future.jpg

Quelles tendances technologiques s’avéreront intéressantes pour les marques et les marketeurs en 2019 ? L’UBA dégaine sa boule de cristal et se livre à 5 prédictions.

1. Les utilisateurs auront un meilleur contrôle sur leurs données                                                         
Les diverses fuites de données lourdes de conséquences en 2018 ont fait prendre conscience aux utilisateurs que leurs données se répandent sur la Toile comme une traînée de poudre. Ils entendent renverser la vapeur et en reprendre le contrôle, notamment grâce à des réglementations telles que le RGPD. De multiples initiatives technologiques vont, par ailleurs, dans le même sens. La plateforme « Solid » du MIT et du professeur Tim Berners-Lee, l’un des fondateurs du World Wide Web, est le projet le plus marquant. Il vise à « changer radicalement la manière dont fonctionnent les applications web aujourd’hui » en créant un « coffre-fort numérique » de données entièrement aux mains des utilisateurs. Ces derniers peuvent alors décider eux-mêmes des données qu’ils souhaitent partager avec chaque logiciel.

2. Les gouvernements réguleront les grandes entreprises technologiques                                          
Tant en Europe qu’aux États-Unis, la société et le monde politique comprennent de plus en plus la nécessité de réglementer les grandes entreprises technologiques. Le RGPD fut une première tentative qui a d’ailleurs dépassé son objectif à cet égard. Après la débâcle de Cambridge Analytica et la polémique incessante que suscite l’ingérence russe dans les élections américaines et le Brexit, de plus en plus de voix s’élèvent en faveur d’une régulation du pouvoir des entreprises dominantes comme Google et Facebook. Tim Cook, le CEO d’Apple, a lui-même déclaré dans une interview, il y a quelques mois : « Je suis un fervent partisan du marché libre. Mais quand le marché libre ne fonctionne pas, nous devons oser le reconnaître. Et c’est le cas ici. Je pense qu’un certain degré de réglementation est inévitable… »

3. La technologie vocale percera                                                                                                              
Les énormes possibilités de la technologie vocale faisaient déjà beaucoup parler d’elles dans les années 1990 en Belgique, dans la Flanders Language Valley. Elles se sont alors soldées par un gouffre financier et cette technologie n’a jusqu’à présent pas percé. L’heure est au changement. Siri, Alexa et Google Assistant se font une place aux quatre coins du monde. Les applications domotiques et les systèmes GPS ont suivi un cours de langue et comprennent déjà mieux le français et le néerlandais. Même les nouveaux Digicorders Telenet sont aujourd’hui commandés par la voix. Les progrès de la technologie de reconnaissance vocale transforment l’expérience de l’utilisateur et rapprochent l’interaction avec les machines des interactions humaines. Les marques communiqueront de plus en plus avec leurs clients via la technologie vocale.

4. La promesse de la blockchain ne sera pas (encore) tenue                                                              
L’an dernier, la blockchain a été désignée comme la technologie disruptive dont les applications potentielles sont infinies. Le secteur financier, le secteur immobilier et le détail sont voués à subir un bouleversement radical. Mais nous prenons peu à peu conscience qu’il existe encore un immense fossé entre la promesse et la réalité de la blockchain. Le concept stratégique reste significatif, mais l’implémentation s’avère souvent problématique. Gartner parle d’un « pic d’attentes exagérées » et d’un « creux de la désillusion ». L’énorme volatilité des cryptomonnaies, basée sur la blockchain, renforce la perte de confiance dans cette technologie.

5. Les cyberattaques constitueront un risque croissant                                                                      
Nous prévoyons une augmentation du nombre de cyberattaques en 2019. Elles seront plus sophistiquées que jamais. Les cybercriminels gagnent en efficacité notamment grâce à l’intelligence artificielle. Pensons à l’exploitation des failles de sécurité, le vol de données, le blocage de l’infrastructure, la diffusion de logiciels malveillants, etc. Les cyberattaques peuvent paralyser des infrastructures clés telles qu’une centrale électrique. Les logiciels malveillants de cryptage ont connu une augmentation spectaculaire, amenant les criminels à abuser des ordinateurs des utilisateurs de sites web infectés et à les utiliser secrètement pour accroître leur puissance. Les appareils mobiles, souvent faiblement protégés, deviendront également une cible de choix. Le détournement de cartes SIM, par lequel les criminels détournent un smartphone sans que l’utilisateur s’en rende compte, représente une menace croissante. Il est donc nécessaire que les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics perfectionnent leurs procédures de sécurité.

 

 

Marketing Technology Strategy & Branding