Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Audiences Radio : Vivacité recolle à Nostalgie

Survey
Radio.jpg

Les derniers résultats de l'étude CIM RAM (novembre 2018-février 2019) indiquent des audiences en hausse pour la plupart des radios francophones mais une durée d'écoute globalement en recul dans le sud du pays, à l'exemple de Classic 21 - leader à ce niveau - dont la durée d'écoute est passée de 191' à 165' par rapport à la vague précédente de l'étude ou de Nostalgie, de 169’ à 156’.

Comme le relève Kim Beyns, COO de NGroup : « Cette dernière vague d’audiences est marquée par une évolution inhabituelle de la durée d’écoute. Nous savons par expérience qu’il s’agit d’un paramètre qui connait de fortes fluctuations, mais les variations observées dans ces derniers résultats sur quasi l’ensemble des radios sont néanmoins atypiques. »

En parts de marché, et pour la cinquième fois consécutive comme se plait à le rappeler le communiqué de NGroup, Nostalgie mène la danse (15,25%) devant Vivacité (14,88%), qui repasse devant Contact (14,28%) et qui se classe numéro un en reach journalier avec 627.780 auditeurs (+7,5%). C'est la plus forte croissance de cette vague CIM en Belgique francophone. 
 
De son côté, Nostalgie progresse de 6% à 577.000 auditeurs : un record historique, nous dit-on. Nostalgie est aussi la radio la plus puissante en termes d’audience semaine et la seule à dépasser le million d'auditeurs. Pointant à 4,4% pdm, sa cousine NRJ est aussi pénalisée au niveau de sa durée d’écoute (de 100’ à 83’) ; pour autant, la radio à la panthère progresse de 4,7% en reach quotidien à 313.990 auditeurs. Ensemble avec Chérie, les trois émetteurs de NGroup flirtent désormais avec les 20% pdm.
 
Au niveau des radios du groupe RTL, Contact reste stable au niveau de son reach journalier, à 571.050 auditeurs. Bel RTL confirme par rapport à la vague précédente de l'étude et progresse de 3,8% à 578.960 auditeurs.
 
A l’image de Vivacité, les radios publiques francophones sont également sur un trend positif, nonobstant là aussi les durées d’écoute : Classic 21 (10,89 pdm) gagne 3,9% en audience journalière à 389.550 auditeurs et La Première (6,48% pdm) progresse près de 2% à 309.410 auditeurs.
 
Comme le soulignaient nos confrères du Soir évoquant les réserves de la RTBF vis-à-vis de la nouvelle étude RAM de GfK, le service public aurait néanmoins cette fois pointé les récentes évolutions de la méthodologie qui lui permettent d’être « plus réceptifs aux résultats de la mesure en Wallonie, représentée par un plus large panel ». A l’inverse, la RTBF estime que Bruxelles reste problématique et que La Première mais aussi Musiq’3 en pâtissent. 
 
Qmusic se renforce 
 
Du côté néerlandophone et sur base des parts de marché, Qmusic (11,1%) occupe désormais la deuxième place, derrière l'inamovible Radio 2 (31%) et très légèrement devant StuBru (11%). En quatrième position, nous retrouvons MNM (9,22%), suivie par Joe (8,7%), Radio 1 (8,3%) et Nostalgie (6,9%). 
 
Si l’on s'en tient au daily reach, Radio 2 affiche 1.386.580 d'auditeurs flamands (+4%) vs 819.630 pour Qmusic (+3%). Suivent les 666.410 afficionados de StuBru(-1%), les 663.940 de MNM qui réalise la mauvaise opération de cette vague CIM en termes d'audience (-7%), et les 659.440 de Radio 1 (+3%). Derrière, Joe est créditée de 503.940 auditeurs (+2%). 

Paid Media Research, Data & ROI Radio CIM