Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Pourquoi Hitchcock écrivait-il 2 scénarios  ?

News
Mark-BOGAERT-Web.jpg

Peu nombreux sont les événements où des orateurs (inter)nationaux vous inspirent vraiment lorsque vous avez déjà la bonne orientation. Mark Bogaert a enfilé la tenue de spectateur pour nous rendre à l’UBA Trends Day. Voici les 5 points intéressants que nous avons retenus.

1. Pourquoi Hitchcock écrivait-il 2 scénarios ?

L’écrivain-entertainer Martin Lindstrom (https://www.martinlindstrom.com/), qui foulait la scène pour la première fois depuis un certain temps, a affirmé que le célèbre réalisateur rédigeait toujours un scénario « bleu » et un scénario « vert » pour ses films. Le bleu correspondait à un scénario technique plutôt classique, tandis que la nouveauté résidait dans le vert. C’était dans ce dernier qu’Hitchcock décrivait tous les détails sur le ressenti des gens à la vue de chacune des scènes. Et c’est précisément ce sens de la description émotionnelle et des « micro-données » qui l’a rendu célèbre.

Enseignement clé : lors de l’élaboration d’un scénario, il convient de réfléchir systématiquement à une « version verte ». Une version où l’on se met sans cesse à la place du spectateur. Ce n’est qu’à ce moment que la recherche de la bonne variation et de la bonne emphase devient véritablement utile.

2. Comment la reconnaissance faciale facilitera-t-elle l’expérience spectateur ultime ?

Surfez sur le site de cette entreprise russe (https://findface.pro/en/) pour découvrir avec quelle précision des caméras sont capables d’identifier le visage, le sexe, l’âge et… les émotions.  

Enseignement clé : imaginez ces caméras placées dans les festivals et les stades, de sorte que vous pouvez « décrypter » chaque spectateur avant, pendant et après l’événement. L’expérience spectateur a-t-elle été bien imaginée (c.-à-d. rédigée en « vert ») ? A-t-elle suscité les bonnes émotions ?

3. Les chatbots, une source fiable dans un environnement «always on»

Meahb Quoirin (www.foresightfactory.com) avait déjà abordé le thème du « consommateur always on » dans un de ses précédents exposés. Elle s’est cette fois penchée sur la vie en « mode bêta », dans un monde où la phase post-achat de la consommation est réinventée par les produits et les services connectés.

Enseignement clé : avons-nous suffisamment impliqué les « appareils connectés » dans la création de l’expérience spectateur ? Comment élever Alexa au rang d’ambassadeur et non de « phénomène Instagram » surfait et voué à une mort précoce ?  

4. Nadine vous souhaite la bienvenue – le robot social en apprentissage constant

Découvrez Nadine : https://www.youtube.com/watch?v=usif8BOBHgA. Vous êtes déjà convaincu(e) qu’elle sera parfaitement au point dans un très proche avenir ?

Enseignement clé : puisque Nadine parle déjà 30 langues, toutes les informations pourront être fournies de manière accessible et sur mesure par ces assistantes. Elles pourront, par exemple, informer tous les fans du Camp Nou de chaque but, à chaque minute, ainsi que des conséquences que cela implique. Et… oui, des emplois seront menacés.

5. Impression 3D : une approche locale et personnalisée avec Adidas Futurecraft 4D

Adidas s’est récemment associé à Carbon pour créer une percée dans le domaine de la production : Futurecraft 4D. Les deux entreprises ont ainsi développé le premier processus de production local qui permet d’imprimer, à l’échelle locale, des chaussures sur mesure, adaptées aux exigences spécifiques de chaque pied.

Enseignement clé : quelles sont les opportunités de cocréation et de production locale « sur place » ? Vous souvenez-vous des Nike de Marty dans Retour vers le futur ? Cette fois-ci, c’est Adidas qui semble faire un pas en avant dans l’avenir de la production.

Strategy & Branding