Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

CIM : Zoom sur les magazines et le cinéma

News
magazines.jpg

Retour sur l’étude d’audience CIM NRS. Après les quotidiens en début de semaine, voici nos analyses concernant les magazines (hebdos, mensuels et gratuits) de cinéma.

Pour les périodiques, les écarts par rapport à l’année précédente se montrent moins sujets à une envolée générale que pour la presse quotidienne - indication au passage que le phénomène relève plus d’une vraie tendance comportementale que d’influences méthodologiques diverses. Ici, la tendance totale est de -2% qui se répartissent en fortunes diverses, et une couverture par semaine qui se maintient à plus de 6,2 millions de lecteurs.

Certains hebdos confirment malheureusement la difficulté du segment  : ainsi le Zondag, support un peu particulier mais dominant avec son million et demi lecteur au numéro, qui en aura perdu environ 100.000 sur douze mois (-7%). A l’inverse, Dag Allemaal, poids lourd des hebdos dans leur définition classique, gagne 3% à 1,065 million de lecteurs. Ciné Télé Revue recule quant à lui de 5% et affiche désormais 810.300 lecteurs. Chez Roularta, Libelle reste parfaitement stable (725.500), tandis que sa consoeur Femmes d’Aujourd’hui prend quasi 20% de mieux (386.300) faisant de ce duo une option toujours intéressante pour toucher le cœur des femmes. Autres duos complémentaires chez Roularta : les deux Flair, qui progressent au total de 10% au numéro moyen pour se rapprocher des 700.000 lecteurs, et les deux Weekend-End, portés par Le Vif et Knack, sont quasi stables avec un gros demi-million de lecteurs dont une majorité de dames. Quant aux deux news de Roularta (776.600), ils n’ont pas à rougir avec 0,4% de reachen moins sur 12 mois, que les statisticiens qualifieront de non significatif. Continuons avec les duos historiques de la maison et les deux Trends qui frôlent un audience à 300.000 avec 13% de progression. En revanche, les hebdos sportifs de Roularta sont dans un trend plutôt négatif : - 12% pour Sport-Voetbal Magazine(438.500).

Les hebdos TV tirent leur épingle du jeu
On a évoqué Dag Allemaal et CTR, mais au rayon toujours fourni des hebdos TV, il y a d’autres poids lourds qui, pour la plupart, réalisent ce qu’il convient d’appeler un bon CIM. A commencer par Humo qui réalise lui aussi une belle remontée (+9%) à 603.800 lecteurs. Idem pour Primo qui, malgré un léger recul, affiche 316.100 lecteurs, ou TeVe-Blad qui pointe à 283.400 lecteurs (+9%) ou encore TV Familie, dont l’audience grimpe de 13% à 256.900 lecteurs. Côté francophone, Télépro gagne 80.000 lecteurs à 408.900 (+23%). Moustique n’est pas en reste, passant de 240.000 à 273.100 lecteurs (+13%). Idem pour Télé Pocket qui voit son lectorat passer de 75.000 à 113.400. La seule ombre au tableau étant Télé Star, en recul de 20% à 215.200 lecteurs.

Parmi les bons élèves, on notera encore 7 Dimanche qui assure sa position avec presque 600.000 lecteurs et une évolution de +5%, l’associatif Dimanche tout court qui revient de loin et double son lectorat à 72.900 lecteurs, tandis que le Krant van West Vlanderen se porte bien, avec une progression de 13% à 377.000 lecteurs.  

Pour le reste, beaucoup d’évolutions peu significatives dans un sens ou dans l’autre, comme pour Paris Match (307.900) et Soir Mag (204.300).

Des résultats plutôt globalement positifs pour les mensuels
Parlons d’abord en deux mots des bimensuels, qui touchent plus de la moitié des adultes dans leur période de référence, et 200.000 de moins depuis 2018, voulant dire -2% au global. Aspect que même le CIM ne parvient pas tout à fait à expliquer, cet indicateur qui se montre en recul tandis que les titres sont montrent (tous) en évolution. Mais bref, Logic Immo (404.300) dans les deux langues et ses +21% va bien, merci. Tout comme le célèbre tandem de l’automobile - Autogids et Moniteur de l’Automobile - qui grimpe à 357.700 lecteurs (+18%). Dans sa niche particulière, le Ligueur augmente tout autant son lectorat, repassant à pratiquement 120.000 lecteurs. 

Rayon mensuels, les deux éditions de Elle et Marie Claire se stabilisent à une audience de 330.000 lectrices pour le premier couple et grimpent à 294.100 pour le second (+18%). De son côté, le couplage Psychologies est parfaitement stable à 286.100 lecteurs, là où les deux éditions Bodytalk chutent sévèrement à 293.800 (-12%). Libelle Lekker (+6%) et Goed Gevoel (+3%) sont en forme avec respectivement 547.700 et 543.600 lectrices (et très certainement quelques lecteurs). Dans le même registre, Top Santé (408.300) est stable. Là où Feeling perd 7% à 258.400, Gael progresse de 13% et totalise désormais 184.800 lecteurs. Plus Magazine n’a pas de raison de reculer vu, paraît-il, le vieillissement de la population et les 467.500 personnes qui l’ont choisi pour s’informer, soit 21% de mieux qu’en 2018. Autre duo : Actief Wonen et Déco Idées franchissent ensemble le cap des 200.000 lecteurs (+17%). Dans un autre genre, Steps perd 15% à 342.800 lecteurs. 

Côté sponsored magazines, celui de Delhaize se montre stable moyennant un léger recul de moins d’un pourcent, et parlant d’une audience maousse qui flirte avec les 2,134 millions de lecteurs. Un record. Touring n’est pas en reste, avec un titre dont le couplage progresse de 19% à 929.400 lecteurs. Idem pour  le magazine du VAB qui pointe à 583.600 lecteurs (+8%). Après quelques années difficiles, De Bond remonte quant à lui à 451.000 lecteurs et Okra gagne 15% à 266.500 lecteurs.

La presse gratuite trinque à nouveau 
Globalement, la presse régionale gratuite est en recul de 10%, fédérant tout de même chaque semaine plus de 3 millions de lecteurs. Le Vlan, qui serait le plus grand groupe francophone en terme de reach (1,6 million) est stable, là où Proximag progresse de 6% à un peu plus de 1,2 million de lecteurs. En revanche, Deze Week tarde toujours à faire connaître son nouveau patronyme : le titre perd 11,5% à 1,1 million de lecteurs. 

Le cinéma confirme
Peu de mouvances du côté de la grande toile, du moins sur le plan des indicateurs de l’étude CIM. Que ce soit en audience par semaine ou totale, les chiffres bougent très peu. Par contre, l’écart entre les deux semble énorme : de 590.000 à 4.485.000 cinéphiles ! Il provient tout simplement de la période de référence, la semaine et l’année… Signifiant qu’avec 6% de Belges se rendant dans les salles obscures tous les mois, nous sommes loin du reach annuel qui concerne près de la moitié d’entre eux. Mais en tout état de cause, les alternatives au cinéma - qui reste incomparable dans l’expérience vécue - ne paraissent pas pouvoir lui plomber son audience.

Paid Media Research, Data & ROI CIM