Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

CIM RAM : Des résultats atypiques

News Insights
CIM.jpg

Les derniers résultats de l’étude CIM RAM portant les audiences mai-août 2019 montrent des résultats quelque peu atypiques, surtout en Flandre. Sans doute en raison justement de la période étudiée, à cheval sur la fin de saison et les grilles d'été. 

Quoi qu'il en soit, côté francophone, les chiffres confirment pour la huitième fois consécutive le leadership de Nostalgie en PDM 12+, dépassant les 17%, « un score que plus aucune radio n’avait atteint depuis huit ans » s’enorgueillit NGroup. Par rapport à la vague précédente, Nostalgie progresse sur la durée d’écoute journalière moyenne où elle est numéro un (171’ vs. 164’), mais perd à nouveau en daily reach, où elle est deuxième avec 544.714 auditeurs (-3,7%), derrière Contact. 
 
Plus encore que Nostalgie, Contact voit sa durée d'écoute exploser, de 135' à 156', mais elle aussi recule en daily reach, à 555.230 auditeurs (-3,9%). En PDM 12+, la radio au dauphin pointe désormais à 15,85% et prend la deuxième place au détriment de Vivacité. Créditée de 13% de parts, la première radio publique perd 12' en durée d'écoute (138') et en daily reach, elle retombe à 513.777 auditeurs (-3,1%). 
 
Quant à Bel RTL, elle reste à la quatrième place avec 11,8% PDM, mais elle passe cette fois sous la barre du demi-million d'auditeurs, avec un daily reach en recul de 488.990 (-4,1%). 
 
Au cumul des vagues sur un an, Nostalgie conforte cependant son leadership avec 16,2% PDM, devant Contact (14,5%), Vivacité (13,5%), Bel RTL (12,2%) et Classic 21 (11,4%).
 
StuBru encaisse
En Flandre, derrière Radio 2 qui reste la première radio du pays avec 29,8% de parts de marché et une audience quotidienne de 1,328 million d'auditeurs, Qmusic renforce sa deuxième place et affiche une belle progression, passant de 11,8% à 13,4% PDM. La radio leader de DPG Media voit son audience augmenter de 2% à 825.340 auditeurs et gagne un quart d'heure en durée d'écoute, à 178', là où Radio 2 en perd 11 à 247'.  
 
Plus surprenant : avec 11,1% de PDM, MNM dépasse StuBru, qui passe nettement sous la barre des 10% (9,2% plus précisément). Créditée de 661.070 auditeurs quotidiens et en recul de 7% sur ce niveau, MNM marque elle aussi des points grâce à l'étonnante progression de sa durée d'écoute, de 162' à 185'. 
 
Quant à StuBru, elle perd sur les deux tableaux : son audience recule de plus de 15% à 545.360 auditeurs et la radio perd 15' en durée d'écoute (186'). 
 
Pendant ce temps, Joe progresse de 8,5% à 9,1% PDM, grâce à une audience en hausse à 490.110 auditeurs (+5%). 
 
A l'instar de StuBru, Radio 1 réalise également ce qu'il convient d'appeler un mauvais CIM, passant de 8,1% à 6,7% PDM ; son audience perd 4% à 599.380 auditeurs et sa durée d'écoute passe de 145' à 128'. De leurs côtés, Nostalgie et Klara restent stables avec respectivement 5,8% et 2,3% PDM.

CIM

Insight Research Data & ROI media