Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Les Big 5 du paysage médiatique flamand

News
Media rapport.jpg

L’organisme flamand de régulation des médias (« VRM » ou « Vlaamse Regulator voor de Media ») a publié son rapport « Mediaconcentratie in Vlaanderen 2019 ».

Ce rapport conclut que les groupes médias en Flandre ont adopté des positions fortes ces dernières années en raison de la consolidation. Ils tentent désormais de valoriser cette démarche. La « cross-médialité » tourne également à plein régime. Le contenu est entièrement partagé entre les différentes marques du groupe. Principale conséquence : DPG Media réunit toutes les rédactions au sein de News City. On remarquera notamment que le site web VTMNieuws a disparu. L’intégralité du contenu d’actualité (audiovisuel) apparaît ainsi sur le site web HLN, plus robuste.

On observait auparavant une forte tendance à la collaboration entre les différents groupes. Chaque groupe trace désormais son propre chemin. Il n’est plus question de collaboration que lorsque la menace étrangère semble trop importante. Une appli radio commune pour les chaînes publiques et commerciales a ainsi vu le jour, dans l’espoir de jouir d’une position plus solide sur le marché de la distribution radio numérique.

En ce qui concerne l’agrégation des produits médias classiques, 80 à 100 % du marché sont aux mains de cinq groupes médias seulement. Ce nombre s’est réduit, ces dernières années, aux cinq groupes suivants : VRT, DPG Media, Mediahuis, Roularta et De Vijver Media.

Principales conclusions par type de média

Radio

Les chaînes de la VRT continuent de s’attribuer la part du lion.
L’écoute numérique est en hausse, essentiellement en raison de l’essor du DAB+. Les stations DAB+ disponibles ont cependant été rapidement occupées, principalement par les grands groupes médias. Au cours de l’année écoulée, DPG Media en particulier a lancé une foule de nouvelles initiatives.
Quatre radios en réseau ont été attribuées et lancées. Il est encore trop tôt pour estimer l’impact sur la concentration du marché radiophonique.

Télévision

En ce qui concerne la télévision, les principaux changements dans l’écosystème sont l’acquisition totale de De Vijver Media (SBS Belgium) par Telenet et l’intégration totale de Medialaan (désormais DPG Media) dans De Persgroep (désormais DPG Media Group nv).
En 2019, l’ensemble des acteurs télévisuels se sont concentrés sur le lancement de nouveaux produits numériques. Quelques exemples : VRT NU, VTM GO, Proximus Pickx, Tadaam et Yugo.

Presse écrite

Sur le marché de la presse écrite flamande, les titres restent inchangés depuis des années. On observe toutefois des glissements en termes de propriété. Roularta a repris les 50 % de participation de De Persgroep dans Mediafin (éditeur de De Tijd). La concentration parmi les groupes d’éditeurs de journaux a ainsi légèrement diminué.
Les journaux de qualité (De Tijd – De Standaard – De Morgen) se vendent mieux qu’il y a cinq ans. Une progression qui est entièrement due aux ventes numériques. Les journaux populaires et régionaux, eux, n’y parviennent pas. Ils touchent cependant un très grand nombre de personnes via leur site web.
En 2019, on a observé une nette augmentation de la concentration sur le marché des magazines. Trois groupes médias détiennent aujourd’hui presque 100 % du marché.

Le nouveau rapport 2019 est disponible sur le site web du VRM.

https://www.vlaamseregulatormedia.be/nl/over-vrm/rapporten/2019/rapport-mediaconcentratie

Paid Media Public Affairs & Regulation