Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

CIM RAM : Radio Contact détrône Nostalgie

News Insights
on air.jpg

Le CIM vient de publier les résultats de la dixième vague de son étude CIM RAM. Couvrant la période de juillet à octobre 2019, celle-ci se base sur 5.375 carnets d’écoute complétés. Comme la vague précédente, plusieurs acteurs la considèrent avec une certaine réserve, car elle concerne à la fois les grilles d’été et d’automne, et il serait donc prématuré d’en tirer des conclusions quant à la programmation de la rentrée.

Du côté francophone, Radio Contact détrône Nostalgie : la première confirme sa part de marché de 15,92 % (contre 15,82 %), tandis que la seconde perd 1,35 % et termine cette vague avec une PDM de 15,75 %. VivaCité est numéro trois en termes de part de marché, avec une progression de 13 % à 14 %.

En chiffres absolus, Radio Contact reprend également la première place : la station au dauphin a touché 561.290 auditeurs au cours de cette vague (+1,09%). Quant à Nostalgie, elle enregistre 530.770 auditeurs (-2,56 %) et doit donc céder la deuxième place à VivaCité, qui, pour le coup, touche 557.810 auditeurs (+ 1,57 %).

Bel RTL conserve sa quatrième place et voit sa part de marché progresser de 11,8 % à 12,02 %, malgré une légère baisse de son nombre d’auditeurs à 484.590 (-0,90 %).

Viennent ensuite le duo Classic 21 et NRJ. La première radio doit sa cinquième place en termes de part de marché (8,27 %) plus à sa durée d’écoute de 147 minutes qu’à son nombre absolu d’auditeurs, qui a baissé de -18,60 % jusqu’à 306.730 auditeurs. La part de marché de NRJ augmente d’un demi-pourcent pour atteindre 5,86 %, tandis que son audience réalise une belle progression de 6,36 % jusqu’à 364.090 auditeurs.

La Première obtient une PDM de 5,78 % et touche 274.520 auditeurs (+ 5,37 %). FUN dépasse Pure avec une part de marché de 4,48 % et réalise une belle progression (+30,1%) en audience absolue (188.140 auditeurs). Pure essuie quant à elle un recul tant de sa part de marché qui culmine à 2,24 %, que de son nombre d'auditeurs lors d’un jour moyen : 144.540, soit -18,29 %...

Enfin, Musiq3 termine l’année en beauté avec une part de marché de 1,43 % et 66.090 auditeurs (+14,82 %).

En Flandre, Radio 2 reste en tête du classement avec une part de marché de 28,38 % (vs 29,8 % dans la vague précédente) et une audience quotidienne absolue qui recule toutefois à 1.292.710 millions (-8,7 %).

En deuxième place, on retrouve Qmusic, qui renforce sa position d’un demi-pourcent à 13,84 %. La station progresse également en chiffres absolus, avec une audience de 848.640 auditeurs (+2,82 %).

La troisième place en part de marché revient cette fois encore à StuBru, qui franchit à nouveau dans cette vague la barre des 10 % (10,39 %) et voit sa durée d’écoute augmenter à 195 minutes (le deuxième plus long du pays). En chiffres absolus, malgré une augmentation de 2,58 % à 559.440 auditeurs, la station est doublée par MNM et Radio1.

MNM cède néanmoins 1 % de sa part de marché et clôture cette vague avec 10,10 %. En chiffres absolus, la station de la VRT recule aussi de 3,53 % à 637.720 auditeurs par jour en moyenne. La durée d’écoute passe quant à elle de 185 minutes à 167 minutes.

Suit JOE, qui affiche une part de marché stable à 9,03 % (contre 9,12 %) et une augmentation de son audience de 2,29 % à 501.330 auditeurs. Radio 1 améliore quant à elle sa part de marché de 6,98 % à 7,50 %, principalement grâce à une hausse du temps d’écoute à 134 minutes. Par contre, la station recule de nouveau légèrement en audience absolue : -1,92 % à 587.850 auditeurs par jour en moyenne.

La part de marché de Nostalgie reste stable à 5,8 % : le temps d’écoute passe de 161 à 148 minutes, mais la station voit son audience absolue augmenter de près de 10 % à 414.060 auditeurs.

Last but not least, Klara réalise un statu quo en termes de part de marché (2,48 % vs 2,3 %), mais perd légèrement en chiffres absolus : -3,90 % à 154.300 auditeurs.

Insight Paid Media Research, Data & ROI Research Data & ROI Digital media paid media