Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Plus de 80% des agences ACC ont vu leurs activités réduites de 25% à 75%

News Insights
acc.jpg

L'ACC a publié la deuxième vague de son étude You & Corona, à laquelle ont participé 130 agences de communication sur les 135 membres que compte l'association.
 

Principal enseignement : plus de 80% des agences ont vu leurs activités réduites de 25% à 75% pendant les six premières semaines du confinement. Chez certaines, cette baisse dépasse même les 75% - ce qui est le cas de la plupart des agences événementielle.
 
20% des agences sont d’ores et déjà assurées de clôturer l’année dans le rouge, et un quart des répondants disent actuellement qu'ils ne pourront pas tenir le coup plus de trois mois.
 
Parmi les agences dites "intégrées" qui représentent 41% des répondants, et sur la période du 13 mars au 23 avril, la moitié (vs 33% pour la moyenne du secteur) disent avoir connu un impact négatif de 25% ; 20% (vs. 15%) avance un recul de 50%, et près de 15% (vs. 12%) disent ne pas avoir été impactées.
 
Pour les semaines à venir, 60% des agences intégrées s'attendent à un nouveau recul de 25% à 50%. Un avis partagé par 42% de toutes les agences interrogées.
 
L'ACC pointe en effet de fortes différences selon le type d’agence. La situation de celles spécialisées dans le digital et le content serait en effet "légèrement plus favorable" : « Les lourdes baisses y sont rares et une poignée d’enseignes ont même progressé. Pour les semaines à venir, les attentes sont plus ou moins en ligne avec ce que les agences ont vu se dessiner dans les semaines écoulées, même s’il est frappant de constater que les agences de content, notamment, s’attendent à ce que le statu quo pourrait se muer en un léger recul. »
 
Les services les plus demandés ces dernières semaines sont la stratégie de contenu, les médias sociaux et les événements en ligne.
 
La quasi-totalité des répondants (97%) disent avoir recours au chômage temporaire/économique pour une partie voire tout leur personnel. L’ACC évoque aussi des licenciements dans le chef des agences digitales et événementielles, ou l’instauration de "congés forcés" pour les agences PR et celles spécialisées dans le marketing d’influence.
 
Le travail à domicile reste actuellement la norme. En moyenne, près d'une agence sur deux (48%) indique que la productivité de ses collaborateurs s’en trouve diminuée - un pourcentage fortement influencé par les agences événementielles précise l'ACC. L'étude montrant que 17% des agences dites intégrées et 33% des agences digitales constatent même une hausse de leur productivité. Globalement, les outils de télétravail restent, en moyenne, efficaces, tant chez les collaborateurs que dans leurs contacts avec les clients. "Il semblerait que nous ayons rapidement trouvé un nouveau modus vivendi satisfaisant pour chacun », souligne l’ACC.
 
Plus de détails ici.

Documents

Insight Strategy & Branding Data & ROI media