Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

La WFA anticipe un recul de près d'un tiers des investissements pubs

Insights News Strategy & Branding
dégradation .jpg

Après une première vague réalisée fin mars, la Fédération mondiale des annonceurs a mené une seconde enquête sur l'impact de la crise auprès de 38 responsables marketing de grandes entreprises dans 17 secteurs d'activité et dont les investissements pubs annuels sont estimés à $46 milliards.

Les résultats indiquent une dégradation du marché : les annonceurs interrogés fin avril estiment que leurs investissements diminueront de 36% au premier semestre vs 23% dans l'étude menée un mois plus tôt. Et la part de ceux qui parlent d'un gel de leurs communications - hors campagnes liées au C-19 - au cours des six prochains mois est passée de 19% à 52%.
 
Pour le premier semestre, les médias les plus impactés sont les events (-56%), l'OOH (-49%), le print (-37%), la TV (-33%), la radio (-25%), le POS (-23%) et les influenceurs (-22%) ; le digital s'en sort un peu mieux : le display recule de 14% et la vidéo de 7%.
 
Si 68% des sondés ont mené des campagnes en réponse à la crise (deux fois plus qu'en mars), la WFA estime que tout cela ne compensera les coupures de budgets. Pour l’ensemble de l’année, elle prédit un recul de 31% des investissements publicitaires mondiaux.
 
Autres constats : 92% indiquent que cette crise aura des effets long-terme sur leur manière de travailler et 84% y voient l'opportunité de repenser complètement l'organisation marketing et d'accélérer la transformation digitale.
 
Plus de details ici.

Insights News Strategy & Branding