Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Cinq conseils pour gérer votre « ZOOM fatigue »

News
Zoom fatigue_iStock-1183657530.jpg

Vous trouvez les appels vidéo interminables épuisants ? Vous êtes fatigué de toutes ces vidéoconférences et relations virtuelles ? Vous n’êtes pas le seul.

Andre Spicer est professeur de comportement organisationnel à la Cass Business School de la City University de Londres. Il donne quelques conseils pour réduire ce qu’on appelle la « ZOOM fatigue ».

Épuisant sur le plan émotionnel

Avec le confinement, notre temps passé en appels vidéo a drastiquement augmenté. Il ne fait aucun doute que des plateformes comme Zoom sont très utiles. Mais tout ce temps consacré aux appels vidéo peut nous laisser un sentiment de fatigue, de vide et peut rendre les relations irréelles. Cela s’appelle "la fatigue du zoom".

Lorsque nous interagissons avec une autre personne à travers l'écran, notre cerveau doit travailler beaucoup plus dur. Nous passons à côté de nombreux détails de notre vision périphérique. Sans ces indices, notre cerveau doit travailler plus dur pour donner un sens à ce qui se passe.

Plus il faut d'efforts pour donner un sens à ce qui se passe, plus nous prenons des raccourcis mentaux. Cela peut entraîner des erreurs de jugement ou une fatigue émotionnelle. Même un délai d'une seconde peut nous faire croire que les gens à l'autre bout du fil sont moins amicaux.

Une autre caractéristique de la vidéoconférence est que lorsque nous sommes assis là derrière notre écran, notre image nous est renvoyée en miroir. Cela peut nous embarrasser et nous rendre moins sûrs de nous dans nos interactions. Nous redoublons d'efforts pour assurer, mais nous trouvons aussi cela plus stressant.

Des solutions simples

Il y a des choses relativement simples que vous pouvez faire pour rendre la vidéoconférence moins fatigante.

  • Évitez le multitâche lors d'un appel vidéo pour réduire votre charge de travail cognitif et vous aider à être attentif.
  • Faites une pause entre les appels et éloignez-vous de l'écran pour vous donner le temps de réfléchir, de vous regrouper et de récupérer.
  • Cacher l'image de soi pendant une vidéoconférence peut vous permettre de vous sentir moins gêné et plus concentré sur ce que disent les autres.
  • N’oubliez pas les autres moyens de communication : les SMS, le courrier électronique et les appels téléphoniques peuvent être plus efficaces que la vidéoconférence.
  • Il y a aussi des moments où aucune communication ne fonctionne mieux que les autres. Parfois, il est préférable de simplement accepter le silence.

Source : The conversation

Corporate & HR Skills