Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Les annonceurs appellent à un contrôle du contenu des plateformes en ligne

News
Content-Control.jpg

Les associations américaines de défense des droits civils ont lancé la campagne « Stop Hate for Profit », qui demande aux annonceurs d’arrêter de placer des publicités sur Facebook et Instagram. Elles accentuent ainsi la pression exercée sur les plateformes en ligne, afin que ces dernières prennent des mesures plus fermes contre le racisme et les messages haineux. Les associations reprochent notamment à Facebook de ne pas supprimer les messages qui incitent à la violence à l’encontre du mouvement « Black Lives Matter ». The North Face, Patagonia et Ben & Jerry’s ont indiqué qu’elles ne placeraient aucune annonce sur Facebook et Instagram pendant le mois de juillet.

Les annonceurs et agences sont très préoccupés par la diffusion de fake news et de contenus qui incitent à la haine et au racisme sur les plateformes en ligne. Ils estiment que bien plus de mesures doivent être prises pour réduire la quantité de contenus préjudiciables et de nature à semer la discorde.

De concert avec la WFA, l’UBA exhorte donc l’ensemble des plateformes à lutter contre la propagation de la haine, du racisme, de la violence, de la discrimination et des informations trompeuses.

Les plateformes en ligne et le secteur publicitaire au sens large sont responsables de la création d’un environnement médiatique en ligne plus sûr et équitable pour tous.

Dans ce contexte, l’UBA a demandé à Facebook :

  • transparence et clarté quant au contrôle du contenu ;
  • plus de cohérence dans l’application de cette politique ;
  • évolution et dialogue avec les parties prenantes externes, afin de garantir que cette politique est équitable et adaptée à l’objectif dans un contexte en constante mutation.

L’UBA a invité Facebook à poursuivre la discussion sur ce sujet.

Paid Media Public Affairs & Regulation