Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

« Les podcasts c’est tendance, faut qu’on en fasse un »

News
Podcast-479246636.jpg

Voilà la plus courante et la plus mauvaise raison de se lancer, nous dit Grégory Pouy - cofondateur de Plink, un studio de création de podcast dédié aux marques. Lors d’un webinaire organisé par nos confrères français de l’Union des marques (UDM), Grégory a révélé quelques mythes et réalités autour des podcasts et partagé ses conseils pour se lancer. Morceaux choisis.

1. COMPRENDRE LES PODCASTS

Qu’est-ce qu’un podcast ?

Un podcast est une émission audio sur demande, sous forme replay (radio) ou native (créé pour le podcast).

Combien ça coûte ?

Le coût des podcast dépend du type de narration. Grégory cite quatre formes narratives : 

  • La conversation. C’est le podcast le moins cher, plutôt b2b, entre 20’ et 30’ (ce qui  correspond à un temps de transport). Frais de base : organisateur (recherche des sujets et invités), pochette, musique, hôtes, journaliste, enregistrement, mixage, diffusion.
  • La narration simple. On raconte une histoire, plutôt des séries de 5-6 épisodes, que les gens peuvent « binger ». Frais supplémentaires : écrivain, intégration des sons.
  • Le documentaire. Egalement des séries de 5-6 épisodes, que les gens peuvent « binger ». Frais supplémentaires : travail journalistique, de récupération de sources sonores, voyages, montage, mixage, sound design, …
  • La fiction. Par exemple « The message », le plus gros podcast de marque au monde avec plus de 5 millions auditeurs. Environ 10-15’. Frais supplémentaires : plusieurs comédiens, écriture de série, casting, jeux, sound design, …

Les 5 raisons pour lesquelles les podcast sont au centre des conversations

  • Le podcast s’insère parfaitement dans notre ère actuelle de l’attention partagée.
  • L’écoute crée l’intimité et est la meilleure manière de raconter des histoires.
  • Les smartphone ont une plus grande capacité de mémoire.
  • Tout le monde a un smartphone.
  • Les GAFA ont décidé qu’on aimerait…

2. CRÉER SON PODCAST DE MARQUE

Les bonnes questions à se poser avant de se lancer

Même si la consommation audio explose en période de confinement, on est loin de l’audience Youtube. Il donc faut réfléchir à ce que je peux nourrir mieux par l’audio, en sachant que l’audience n’est pas grand public actuellement. Grégory recommande de se poser cinq questions :

  • Quels sont nos objectifs ?
  • A qui voulons-nous parler ?
  • Quel est notre budget ?
  • Comment le podcast peut-il compléter notre stratégie de contenu ?
  • Quelle est notre raison d’être ?

Comment rivaliser avec les émissions professionnelles ?

L’auditeur de podcast écoute avec son smartphone. Si vous n’êtes pas intéressant, parlez trop fort, ne parlez que de vous, … l’auditeur va partir et écouter la concurrence professionnelle : la radio, les stars, … Grégory donne ses suggestions pour se mettre au niveau des concurrents :

  • Il ne faut jamais surestimer l’intérêt réel que peut avoir votre podcast pour votre auditeur et bien travailler le contenu.
  • La curation du contenu demande un grand travail de préparation, d’écriture, et de montage éditorial.
  • Il faut un son de qualité professionnelle. La matériel pro est nécessaire mais pas suffisant. Il faut du savoir-faire. Et des conditions optimales d’enregistrement.
  • Faites mixer vos épisodes. Respectez les normes et les volumes sonores recommandés pour les plateformes. C’est important pour le confort de vos auditeurs.

3. QUELQUES CONSEILS DE PRODUCTION

Ce qu’il faut comprendre sur le son

Le son, ce n’est pas simple à choisir ni à enregistrer :

  • On ne voit pas le son. On ne peut pas comparer les sons en simultané, cela se fait par étapes successives.
  • Le son est trompeur. Notre cerveau élimine automatiquement les sons constants (ex. climatisation), donc ce qu’on croit entendre n’est pas la réalité.
  • Le son n’a pas de zoom. Il se prend de près. Après c’est trop tard.

Que pouvez-vous envisager de faire par vous-même ?

  • Une grosse production nécessite un grand travail professionnel : préparation, équipe, écriture, organisation.
  • La captation d’événements ne s’improvise pas : pour avoir un contenu de qualité, il faut anticiper et s’entourer de professionnels (ingénieur du son + équipement).
  • Plus simple, l’interview, peut s’enregistrer en studio ou à distance :
  • en studio, est la solution la plus rapide et sûre mais cela demande des déplacements et une bonne gestion du planning.
  • à distance est une solution souple et devient plus courant mais il faut bien gérer les questions logistiques & techniques (on n’enregistre pas avec son smartphone) et cela demande un coaching.

4. BROADCAST & COMMUNICATION

Lorsque vous avez passé avec succès les étapes de la stratégie, du design et de la production de votre podcast, il vous reste à l’héberger en ligne, le distribuer sur les plateformes d’écoute et le communiquer pour le faire connaître. Le pré-roll sur d’autres podcasts semble mieux fonctionner que les partenariats médias. Sinon, les régies spécialisées en podcast proposent un service entre influence et publicité (native, immersive, customised, unique). 

Enfin, n’oubliez pas de suivre et analyser les audiences, même si hélas les datas sont faibles car le podcast est un flux RSS (on ne connaît pas les éléments socio-démo).

 

Ecoutez nos podcasts (nl) UBA GameChangers, des interviews sur les marques qui font la différence grâce à une vision marketing pointue. Présentés en collaboration avec The Marketing Club.

Content Marketing Skills Strategy & Branding Podcast