Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Étude sur les plafonds publicitaires à la VRT

News
VRT.jpg

Le gouvernement flamand a entamé en 2020 les négociations portant sur un nouvel accord de gestion pour la VRT pour la période 2021-2025. L’un des principaux points des consultations préparatoires concerne la structure de financement de l’institution.

Au printemps 2020, le gouvernement flamand a reçu les contributions de nombreuses parties prenantes. L’UBA a, elle aussi, exposé son point de vue en détail au sein de la Commission des Médias du Parlement flamand. Les différents points de vue étaient cependant divergents. Les chaînes commerciales prônaient ainsi un plafond publicitaire inférieur, tandis que l’UBA plaidait en faveur d’un maintien et d’une limite plus flexible. L’UBA a défendu l’idée selon laquelle les possibilités publicitaires ne devraient plus être restreintes davantage sur la chaîne publique, surtout sur le marché de la radio.

En concertation avec le cabinet du ministre des Médias, le département de la culture, de la jeunesse et des médias du gouvernement flamand a ensuite commandé une étude sur les plafonds publicitaires de la VRT. Cette étude a été confiée à PMP (Paris-Bruxelles), en partenariat avec Communication Chambers (Londres).

La conclusion finale du rapport est une recommandation visant à maintenir le plafond général de la VRT et à lever les restrictions numériques en termes de plafond et de format.

  • Pour les annonceurs, un assouplissement du sous-plafond entraînera une concurrence accrue dans le domaine numérique, leur offrant plus de possibilités de toucher le consommateur dans un environnement sûr pour la marque.
  • Pour les acteurs commerciaux, cette structure de plafond sera préférable à la poursuite de l’indexation de l’inflation, bien que certains aient préconisé des réductions de plafond ou le retrait complet de la VRT du marché publicitaire.
  • Pour la VRT, cette situation représente des revenus stables, à moins que les plafonds ne soient revus à la baisse à la mi-parcours en raison d’une chute du marché publicitaire. La chaîne sera ainsi néanmoins incitée à soutenir le marché publicitaire flamand au sens large afin d’éviter cet effet. La suppression du plafond numérique constitue également une meilleure incitation pour que la chaîne suive son public en ligne, ainsi qu’une base de revenus publicitaires plus diversifiée.
  • Pour le public flamand, cette structure de plafond offre la perspective d’une augmentation des dépenses pour le contenu flamand, si la VRT est en mesure d’accroître ses revenus numériques, au moins partiellement, aux dépens des fournisseurs en ligne internationaux.

L’UBA continue à suivre le dossier de l’accord de gestion 2021-2025 pour la VRT.

Paid Media Public Affairs & Regulation