Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Zoom sur le marché belge des jeux vidéo

gaming.jpg

Belgian Games et ses partenaires Flega, Walga et hub.brussels pour les trois régions du pays, ont sorti les résultats d’une enquête nationale menée cet été auprès de sociétés actives ou étroitement impliquées dans le développement de jeux vidéo. 

Principaux enseignements : le nombre d’acteurs augmente mais les nouvelles pousses comptent moins d’employés ; la Flandre reste la région le plus productive ; les perspectives sont encourageantes à Bruxelles et en Wallonie mais globalement, le chemin est encore long avant d’arriver à un écosystème structuré et financé permettant une croissance forte du secteur tant en terme de  chiffre d’affaires que d’emplois.
 
Pour 2019, 114 sociétés ont été recensées en Belgique contre 95 l’année précédente. Avec 82 sociétés, la Flandre représente toujours la majorité d'entre elles, la Wallonie et Bruxelles comptant respectivement 19 et 13 sociétés. 
 
L’an dernier, on comptait 1.100 personnes travaillant dans le secteur belge du jeu vidéo. Plus de 59% des sociétés employaient entre 2 et 10 personnes et 25% disposaient d'un seul employé. Selon les auteurs de l'étude, la croissance des ETP du secteur reste faible et n'a pas évolué en 2019 : « l’écosystème belge est confronté à une forte fuite des cerveaux des jeunes diplômés vers des sociétés à l'étranger ou d'autres industries plus développées. Plus d'entreprises travaillent donc avec moins de personnel à plein temps. » 
 
Le chiffre d'affaires global est tombé à 70 millions d'euros en 2019 contre 93 millions d'euros l'année précédente - une diminution qui serait fortement liée aux seules activités du studio gantois Larian, principal acteur du secteur, qui n'a pas sorti de nouveau jeu en 2019. Cependant, plus de la moitié des répondants ont affirmé qu’ils s’attendaient à une augmentation de leur chiffre en 2021. 
 
Plus de détails ici.