Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

L'étude Radio du CIM est de retour

Insights
radio .jpg

Après huit mois d’attente pour les raisons que l’on sait (les derniers résultats portait sur la période janvier-juin 2020), le CIM a enfin sorti une nouvelle vague de son étude RAM. Celle-ci porte sur la période septembre 2020-février 2021.

Comme l'explique Stéphanie Piret (OMG), présidente de la Commission Technique Radio, dans la note d'introduction de l'étude de GfK, cette vague radio a dû une fois encore s’adapter à la crise : « Après un beau redémarrage du terrain en septembre-octobre 2020, la situation sanitaire nous a à nouveau contraints d’arrêter la partie face-à-face du recrutement dès la première semaine de novembre. Cette vague bénéficie toutefois des apprentissages des mois de mai et juin, une période qui nous a confrontés aux forces et faiblesses des différents modes de recrutement. Cette fois, nous avons fait le choix de l’équilibre des méthodes, et donc des profils, sur le rythme des interviews à réaliser chaque mois. » 
 
« Concrètement, le mix de méthodes qui s’est assez rapidement imposé pour maximiser la qualité du profil de l’échantillon sans pour autant trop hypothéquer le délai de publication est un recrutement composé pour près de la moitié d’interviews en face-à-face, de 30% d’interviews online et de 20% à 25% d’interviews téléphoniques menant à un carnet online. Le terrain de cette vague a donc ralenti son rythme de novembre à mi-janvier, période de confinement strict où le face-à-face ne pouvait avoir lieu, pour accélérer dès la mi-janvier avec la reprise des interviews en face-à-face. »
 
« La vague de media planning, quant à elle, est aussi fidèle que possible au principe des 12 mois et 3 vagues, c’est-à-dire une combinaison de la vague novembre 2019-février 2020 pour un poids de 25%, janvier-juin 2020 pour un poids de 25% et septembre 2020- février 2021 pour un poids de 50%. »
 
En région francophone, Bel RTL est la grande gagnante de cette vague CIM : elle retrouve le podium, passant de la cinquième à la troisième place (12,65% pdm), et gagne sur tous les tableaux avec 12% de mieux en daily reach (497.190) et en durée d'écoute (136') par rapport à la vague janvier-juin 2020. Avec La Première (+9% à 124’), Bel RTL est d’ailleurs la seule radio du top à voir sa durée d’écoute augmenter. 
 
Erwin Lapraille, DG des radios de RTL Belgium, se réjouit évidemment de ces résultats, à la veille des célébrations du 30ème anniversaire de la radio généraliste : « C’est notre meilleur score depuis trois ans. Grâce au remaniement de la grille et aux efforts de tout un chacun, Bel RTL retrouve la place qu'elle mérite et se réjouit d'être leader généraliste sur les 18-54. »
 
Nostalgie conserve son leadership avec une part de marché de 14,09%. Pour autant, la radio leader de NGroup voit son nombre d'auditeurs quotidiens reculer de 1,5% (507.310) ; sa durée d'écoute est également de recul, de 160' à 148'. VivaCité pointe à 13,64% pdm et reste numéro un en daily reach avec 569.760 auditeurs (+1,6%) ; sa durée d'écoute diminue également, de 138' à 128'. De son côté, Contact (11,9% pdm) reste stable avec 473.570 auditeurs quotidiens ; elle voit aussi sa durée d’écoute reculer, de 139’ à 134’.
 
Derrière, Classic 21 (10,51% pdm) perd sur les deux tableaux : -4% en reach à 338.370 auditeurs et -11’ en durée d’écoute. Avec 166’ par jour, la radio RTBF reste toutefois l’une des plus écoutées. 
 
On notera encore l’apparition de Tipik, lancée en septembre dernier sur les cendres de Pure, avec des résultats mi-figue mi-raisin à l’aune de cette vague CIM : sa part de marché plafonne à 4% avec un peu plus de 158.000 auditeurs contre 210.000 lors de la vague précédente ; toutefois, sa durée d’écoute augmente fortement de 112’ à 136’.
 
En Flandre, à l’inverse des radios francophones, la plupart des stations voient leur durée d’écoute s’envoler : le leader Radio 2 passe de 252’ à 270’, Qmusic de 167’ à 182’, Joe de 215’ à 244’, StuBru de 200’ à 207’, etc.
 
Plus globalement, on pointera les bons scores de Joe : la radio de DPG tacle MNM et StuBru, gagnant deux places dans le ranking. Avec 9,82% pdm, elle occupe désormais la troisième place, derrière sa cousine Qmusic (11,98%) et l’intouchable Radio 2 (29,88%). 
 
La contre-performance vient de MNM (8,58% pdm) : dépassée par Joe, StuBru (9,05% pdm) et Radio 1 (8,82% pdm), elle est reléguée à la sixième place.

étude RAM

Insights