Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Telenet et Indiville se penchent sur la vie numérique des Belges

Insights
Digital.jpg

A la demande de Telenet, Indiville a interrogé 1.065 Belges entre le 8 et le 14 avril sur la manière dont ils appréhendaient la cohabitation entre la vie en ligne et hors ligne après le coronavirus. Bien qu’en attente de contacts réels, 60% des Belges disent en effet qu'ils vont continuer à structurer leur vie grâce à la connectivité. Pour autant, une personne sur deux se dit préoccupée par le temps qu'elle passe devant l'écran - ce chiffre passe à 62% lorsqu'il s'agit du temps écran des enfants - et 43% se sentent de moins en moins en sécurité en raison de la cybercriminalité.

Autre enseignement : la pratique de l'e-apero a vécu ! 74% indiquent de façon catégorique ne plus vouloir en organiser. Les appels Zoom, Teams et autres que les Belges souhaitent conserver après le corona sont avant tout destinés au télétravail (85%) et aux conversations avec les petits-enfants (83%). 
 
Plus globalement, les Belges veulent surtout préserver les aspects pratiques de la société "digitale" : 64 % estiment que le télétravail permet de gagner du temps et pour cette raison, 74% souhaitent continuer à le pratiquer après la crise. Près d'une personne sur deux affirme également que le télétravail permet de mieux concilier vie professionnelle et vie privée. 45% disent qu’ils sont beaucoup plus au courant de ce qui se passe dans la vie de leurs amis et de leur famille grâce aux outils numériques mis en place pendant la crise. 
 
« Nous ne jetons pas complètement par la fenêtre la vie numérique construite pendant le corona, mais nous recherchons l'équilibre idéal. 60% des Belges pensent que c'est une bonne chose que la vie en ligne et la vie réelle se mélangent plus que jamais », concluent les auteurs de l’étude.

Insights