Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Le growth hacking : un état d’esprit en phase avec le contexte actuel

Growth-Hacking-V2.jpg

Dans un contexte en constante mutation où demain doit être déjà pensé hier sous peine de manquer la vague du changement, comment les entreprises peuvent-elles s’adapter de manière agile ? En effet, les habitudes des consommateurs évoluent, de nouvelles technologies émergent et des entreprises n’hésitent pas à fracturer le marché. Les défis sont multiples et le Covid n’a fait qu’accélérer ces phénomènes. Dans ces conditions, la réinvention n’est plus un enjeu, mais une nécessité pour toute entreprise. Le growth hacking, en se basant sur l'expérimentation, est un moteur de disruption dirigé vers la croissance. C’est l’état d’esprit tout indiqué pour faire du changement votre allié et non plus une force contraire au développement de votre entreprise.

Un état d’esprit indispensable dans ce contexte mouvementé

Dans le cadre d’un précédent article, nous expliquions en détail tous les principes de la méthodologie du growth hacking. Certes, le growth hacking est une méthodologie, mais c’est avant tout un état d’esprit. La méthodologie est basée sur l’analyse, la génération d’idées, la hiérarchisation et le test afin d’apprendre et de trouver les meilleurs leviers de croissance. En somme, la méthodologie est l’instrument qui permet d’utiliser le growth hacking de manière optimale. Mais, que vaut un instrument sans la détermination de la personne qui l’utilise ? Ceci appelle à avoir le bon état d’esprit.

Être animé par cette mentalité revient à continuellement expérimenter en se basant sur des résultats mesurés, contrastant avec la mentalité classique qui prône un long processus de création sans modifications a posteriori. Le fait est que le monde est devenu trop mouvementé pour cet état d’esprit vieillissant qui a longtemps été considéré comme logique, mais qui ne l’est plus dans les conditions actuelles. Expérimenter constamment est un moyen de se remettre en question et donc de lutter contre l’inertie. Or, ceci est indispensable au sein d’une entreprise.

Par ailleurs, la seconde force du growth hacking est qu’il est indissociable d’un travail en équipe où chacun partage ses idées pour aboutir à des expériences. De ce fait, le growth hacking est une enzyme portée vers la créativité et la créativité est le ciment d’une entreprise désireuse d’innover et de prendre à revers les challenges qu’elle rencontre.

Comment utiliser le growth hacking dans votre entreprise ?

GrowthHackingPiramid.png

La Growth hacking mindset Pyramid est un modèle que nous avons développé et qui découle de notre expérience. Il est décomposé en 3 parties : les prérequis, le cadre et l’accomplissement. Chaque partie sert d’assise à la suivante dans le but d’atteindre un ensemble harmonieux qui permettra à toute entreprise d’anticiper les changements mais également de les susciter. La outside-in vision, qui est le sommet de la pyramide, traduit une vision qui va au-delà du spectre de l’entreprise pour ancrer le changement dans son ADN.

Pour parvenir à une transition vers le growth hacking, la première étape est l’éducation. Participer à des webinaires, lire des articles, regarder des vidéos sont les premiers pas à franchir pour gagner en confiance et oser utiliser cette méthodologie.

Deuxièmement, le growth hacking a besoin d’espace pour fleurir et ceci passe par un environnement propice au travail collectif. La communication, le partage d’idées, le travail d’équipe sont indispensables. Il faut briser les silos pour favoriser le partage.

Troisièmement, les membres de l’équipe doivent pouvoir compter sur l’appui de leur management pour que le test ne soit pas sanctionné mais encouragé.

Enfin, il faut poursuivre sa transition digitale, car avoir une vue claire sur les données est primordial pour pouvoir corroborer ou non une expérience.

En rassemblant ces ingrédients, le growth hacking pourra s’épanouir. Il convient alors de créer des équipes composées des bon profils en fonction des besoins du projet. Certaines entreprises articulent leurs équipes par produit, d’autres par étape du funnel, tout dépend de la taille de l’entreprise et des points d’attention. Il est recommandé de nommer un leader du projet afin que l’équipe puisse avoir un référent unique. Cette personne doit adopter un leadership adéquat, c’est-à-dire favorable à l'expérimentation avec pour ligne directrice les objectifs business de l’entreprise. Enfin, il faut mettre en place des routines, processus, outils pour suivre les résultats, brainstormer, expérimenter, etc.

Si tous ces éléments s’alignent, le test et l’erreur deviennent plus que des concepts, mais une philosophie d’entreprise. Les membres de l’entreprise ont alors un cadre qui les met en confiance et les incite à expérimenter. A ce stade, le changement devient une force portée vers la croissance.

Ce qu’il faut retenir

En définitive, adopter le growth hacking est une manière d’apprendre plus vite et de trouver les meilleurs leviers de croissance pour avoir de l’impact plus rapidement et apprendre à se réinventer.

C’est un processus collaboratif qui favorise le métissage des compétences et permet de tirer le meilleur de chacun pour, d’une part, aboutir à de meilleurs résultats, mais surtout se développer individuellement dans l’effort collectif. Faites donc place à l’expérimentation !

News Marketing Technology Strategy & Branding