Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Tendances santé et beauté 2021 : je préfère le faire moi-même !

UBA_Trends 2021 - Beauty & personal care InSites.jpg

Dans cette série d’articles, Joeri Van den Bergh, Future Consumer Expert chez InSites Consulting, illustre les tendances qui se dessinent très nettement dans un certain nombre de secteurs. À l’honneur cette semaine : « Beauty & Personal Care ».

Déjà bien ancrée en Belgique, la tendance DIY (Do It Yourself) est motivée par un désir croissant d’expression et d’épanouissement personnel, d’une part, et par une évolution vers un mode de vie plus durable, d’autre part. Si ces deux besoins existent depuis longtemps, ils ont été exacerbés par la pandémie. Au cours de cette pause mondiale, nous avons également pris le temps de réfléchir à nos propres objectifs et au sens de notre vie. Le DIY offre un contrôle sur les ingrédients que nous utilisons, mais aussi sur notre empreinte écologique. La recherche active de nouveaux défis (apprendre de nouvelles choses, créer soi-même) nous a également procuré un sentiment de contrôle et de tranquillité. Nous avons tous commencé à cultiver nos légumes, à faire notre pain, à suivre des cours en ligne… La marque espagnole de cosmétiques végans ROWSE partage des recettes DIY sur son site web et vend des pots en céramique pour confectionner ses propres produits à la maison. L’atelier DIY Natural Skin Care organisé au YUST (hôtel, restaurant et espace événementiel) à Anvers a affiché complet en un rien de temps.

Les marques doivent coacher au lieu de prêcher

Certaines tendances s’affirment en Belgique. Les consommateurs se mettent en quête d’un coach de vie qui les aide à réaliser plus facilement leurs projets, rituels et routines personnels. Dans un monde en pleine mutation, les individus aspirent à plus d’objectifs et de réalisations et accordent plus d’attention au bien-être physique et mental. Les apps wellness, qui répondent à ces deux besoins, ont logiquement le vent en poupe. L’app de méditation Headspace n’a fait que gagner en popularité grâce à sa collaboration avec Netflix. Au Japon, Finc est l’app bien-être numéro 1. Par le biais de la gamification, elle aide l’utilisateur à atteindre des objectifs de santé, qu’il peut ensuite échanger directement contre des produits de beauté. 

Pendant la pandémie, il est également devenu plus normal de déplacer nos interactions sociales vers les environnements virtuels. Pensez aux concerts et aux festivals dans Fortnite et Minecraft, aux collections de vêtements virtuelles dans Animal Crossing ou aux téléconsultations avec les professionnels de la santé. En Afrique du Sud, Discovery et Vadafone se sont associés pour permettre aux consommateurs de consulter un médecin via leur ordinateur. En Thaïlande, la banque SCB a sponsorisé l’app de santé Doctor A-to-Z, destinée aux consultations virtuelles.

Je veux l’immunité

La pandémie est évidemment une crise sanitaire. Si les consommateurs se souciaient déjà davantage de la résilience et du bien-être avant la crise, l’attention accrue accordée à l’hygiène semble accélérer un certain nombre de tendances en matière de santé.

Les consommateurs se tournent vers la nature nourricière. En raison des périodes de confinement, ils apprécient à nouveau de se balader et de passer du temps en plein air. Les marques peuvent apporter une part de la nature dans les foyers ou simplement mettre en valeur des ingrédients et des méthodes de production naturels. Les composants récoltés à l’état sauvage constituent une véritable tendance dans le domaine de la « clean beauty ». Les plantes sauvages ont résisté à l’épreuve du temps et se sont adaptées à leur environnement changeant. Cela les rend plus puissantes et plus efficaces que les spécimens cultivés. Furtuna Skin est composé d’ingrédients récoltés dans des domaines privés de Sicile, inaltérés depuis plus de 400 ans. Alpyn Beauty intègre dans la composition de ses masques pour le visage des myrtilles qui poussent à l’état sauvage dans les montagnes. Dans la course à l’immunité, les marques de beauté (comme la marque britannique Gallinee, qui propose des capsules contenant la même concentration que 25 yaourts probiotiques), les start-up de compléments alimentaires (comme la marque israélienne Nutricco, qui associe un tracker nutritionnel intelligent à des vitamines personnalisées) et les services d’abonnement (comme POP store à Singapour, qui propose des abonnements à des compléments alimentaires) peuvent tous gagner le cœur du consommateur préoccupé. 

Auteur : Joeri Van den Bergh, Future Consumer Expert chez InSites Consulting

Fin 2020, l’équipe Culture + Trends d’InSites s’est penchée sur l’incidence qu’aura la très particulière année 2020 sur le consommateur en 2021. Au moyen de leur modèle basé sur sept facteurs humains universels permettant de maximiser le bonheur, les membres de l’équipe ont réalisé une étude qualitative et quantitative auprès des consommateurs d’avant-garde et du grand public sur 16 marchés répartis aux quatre coins du monde. Dans cette série d’articles, Joeri illustre les tendances qui se dessinent très nettement dans un certain nombre de secteurs. 

Survey Research, Data & ROI Strategy & Branding