Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Neuf questions à Aurore Devalck, Coca-Cola

News Strategy & Branding
Aurore Devalck.png

Dans cette rubrique, nous invitons chaque semaine un membre de l’UBA à nous parler de sa marque et de ses passions. Qu’est-ce qui le motive ? Quelles sont ses sources d’inspiration ? Nous posons aujourd’hui nos neuf questions à Aurore Devalck, B2B Digital CRM Manager chez Coca-Cola European Partners.

Qui est Aurore Devalck ?

Du Coca-Cola coule dans mes veines. Mon but a toujours été la satisfaction client, que ce soit dans mon parcours B2C ou B2B. Le switch de l’un à l’autre n’a pas été aussi simple que cela d’ailleurs mais le but est toujours le même : faire connaître nos marques et faire bénéficier nos clients et consommateurs de toutes nos compétences mises à leur service.

En tant que B2B Digital Manager que faites-vous précisément ?  

Mon objectif principal est d’assurer un contact constant avec nos clients B2B : qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur nous. Il est également primordial d’assurer au maximum un soutien aux équipes commerciales sur le terrain grâce à nos campagnes d’emailing. Nous devons donc nous aligner au maximum pour que le client reçoive des messages clairs et cohérents. Nos boissons restent au centre de nos communications bien entendu mais il est important aussi de parler à nos clients de tous les engagements que nous avons en tant que société : de plus en plus d’emballages durables, soutien à des communautés locales,…

Quels sont vos principaux défis pour 2021 ?

Le Covid a donné une plus grande place et une plus grande confiance en la communication digitale, nous devons donc confirmer que cette confiance est méritée et que nous sommes bien là pour soutenir les équipes dans les messages qu’ils passent à nos clients. One team !

De quelle(s) réalisation(s) de votre entreprise ou de votre marque êtes-vous la plus fière ?

Sans hésitation, le lancement de Fuze Tea ! Qu’une grande société comme la nôtre se positionne en tant que challenger d’un concurrent depuis si longtemps en place comme Ice Tea, c’est ce que j’appelle prendre des risques et saisir une opportunité. Et le succès de la marque, grâce à sa proposition différenciante, après un peu plus de 3 ans, continue de se confirmer.

Qui ou quoi est votre plus grande source d’inspiration ? Où puisez-vous votre énergie ?

Définitivement, de mes collègues. Chez Coca-Cola European Partners, l’esprit d’équipe est primordial et toujours mis en avant. Pour ma part, c’est un vrai moteur, c’est ce qui permet d’échanger des idées et surtout de challenger ses propres idées. A côté de cela, il y a bien sûr ma famille, mon mari et mon fils qui sont toujours là à mes côtés dans les meilleurs et moins bons moments.

Quelle rencontre ou quel événement a eu un impact majeur sur votre vie professionnelle ?

Lorsque j’ai commencé ma carrière chez Coca-Cola European Partners, il y a maintenant 15 ans, j’ai eu la chance de travailler pour une personne extraordinaire, entre-temps devenu directeur au sein de notre société. Sa façon d’approcher les choses, tout en prenant les choses avec philosophie et pourtant avec tellement d’engagement. Sa capacité à prendre en compte les réalités personnelles de chacun tout en motivant à atteindre les objectifs de la société ensemble.

Quel est votre passe-temps préféré et pourquoi ?

Flâner tout simplement. Cela peut sembler un peu simpliste mais c’est ce qui me permet de me vider l’esprit et d’être ensuite prête pour le challenge suivant. Quand je dis flâner, cela veut dire faire quelque chose qui ne me demande pas de trop réfléchir : jouer à des jeux vidéo, regarder un film, lire un livre,…

Quel livre, film ou musée pensez-vous que tout le monde devrait avoir lu ou vu ?

Le film « La ligne verte ». Je le revois régulièrement et je suis chaque fois émue. Chaque personnage tient son rôle à la perfection, on y passe des larmes aux rires en passant par l’effroi.

Quelle sagesse de vie ou quel conseil en or souhaiteriez-vous transmettre à nos membres ?

Être efficace dans son travail ne signifie pas ne vivre que pour son travail. Comme je le disais, j’adore mon travail, j’adore les marques pour lesquelles je travaille mais pour pouvoir s’y consacrer au mieux, il faut également avoir un réel équilibre entre sa vie privée et professionnelle. Sachant que nous travaillons tous pendant à peu près 40 ans, autant prendre le temps. Plus de vie privée ne signifie pas nécessairement moins de vie professionnelle.

 

Nous remercions Aurore pour ce récit. Vous désirez également participer à notre rubrique "Les 9 questions"? N'hésitez-pas à contacter Kristin Hannon, Sales & Loyalty Manager via kristin@ubabelgium.be

News Strategy & Branding