Restez au courant des informations les plus importantes du secteur

Créer un compte

Neuf questions à Tine Ryssaert, Danone

Tine Tyssaert.png

Dans cette rubrique, nous invitons chaque semaine un membre de l’UBA à nous parler de sa marque et de ses passions. Qu’est-ce qui le motive ? Quelles sont ses sources d’inspiration ? Nous posons aujourd’hui nos neuf questions à Tine Ryssaert, Sustainability for Growth Director chez Danone.

Qui est Tine Ryssaert ?

Je dirais une spécialiste du marketing passionnée par le « purpose » (c’est-à-dire le sens social intrinsèque) et l’entrepreneuriat. Et professionnelle. Après 8 années fantastiques au service Marketing & Sales d’Unilever, je me suis attelée à différents défis chez Danone, à l’échelon local et à l’international. J’ai notamment été Marketing Director Danone Essential Dairy & Plantbased et je suis Sustainability for Growth Director depuis 2020.

Quelle est la raison d'être de Danone et quelle est votre mission ?

Danone est une entreprise responsable engagée qui a un impact positif sur l’homme et la planète, au niveau tant local que mondial. Nous voulons influencer positivement le comportement des consommateurs. Pour ce faire, nous veillons à être une source d’inspiration en matière d’alimentation saine et savoureuse et nous accordons une attention particulière à l’agriculture régénératrice, au stress hydrique et au conditionnement écologique.

Ces objectifs s’inscrivent dans le cadre de la mission « One Planet One Health » et illustrent l’importance que Danone accorde à la durabilité au sens large du terme. Ce dernier principe ne sort pas de nulle part. En 1972 déjà, Antoine Riboud, le CEO de l’époque, déclarait que la responsabilité de Danone ne s’arrêtait pas aux portes de l’usine. La durabilité est profondément ancrée dans l’ADN de Danone.

Quels sont vos principaux défis pour 2021 ?

D’une part, le perpétuel défi de l’accélération de notre programme de durabilité. La pandémie de Covid-19 n’a fait que renforcer les attentes du consommateur, et c’est une bonne chose.

Dans le même temps, nous continuons d’innover et d’investir, tant au niveau des tendances alimentaires avec nos marques qu’au niveau de l’accès au marché ; un domaine dans lequel l’e-commerce joue un rôle de plus en plus important.

De quelle(s) réalisation(s) de votre entreprise ou de votre marque êtes-vous la plus fière ?

Il n’y a pas un point en particulier. Il s’agit plutôt de la cohérence de nos activités. Mais si je dois malgré tout citer quelques exemples, je dirais le titre de « Factory of the Future » attribué à l’usine de Rotselaar et le lancement de Danone « aux fruits d’ici ». Ces produits sont fabriqués à base de lait local et de fraises de Hoogstraten qui ne peuvent plus être commercialisées sur le marché classique. Un doublé !

Toutes ces réalisations contribuent à la certification B Corp de Danone. Une certification B Corp n’est pas un banal certificat. C’est un mouvement d’entreprises désireuses d’utiliser leurs activités comme une force pour faire le bien. Ces entreprises respectent les normes sociales et écologiques les plus strictes et doivent progresser constamment pour conserver leur certification.

Quelle est votre plus grande source d’inspiration ? Où puisez-vous votre énergie ?

De l’envie d’avoir un impact. Partir de rien pour faire quelque chose, voilà ce qui me procure le plus de satisfaction. Et cela s’applique tant dans la sphère privée (à l’époque, nous avons démantelé la maison de nos rêves avant de la reconstruire) qu’au niveau professionnel (où l’esprit d’entreprise est indispensable au travail et en dehors). C’est pour cette raison que j’admire Conny Vandendriessche : un bel exemple d’entrepreneuriat féminin rigoureux. J’adore d’ailleurs les programmes TV comme De Leeuwenkuil ou Jonge Wolven. Ce sont mes petits plaisirs coupables 😉

Quelle rencontre ou quel événement a eu un impact majeur sur votre vie professionnelle ?

Pendant mes études, je suis partie à Boston pour y suivre des cours d’été à l’université. Lors de ce voyage, j’ai aussi passé quelques jours dans le Vermont, chez des amis de mes parents. Ils m’ont emmenée visiter l’usine de Ben & Jerry’s. J’ai découvert l’histoire inspirante qui sous-tend la mission de l’entreprise. Le fait d’être sur place et de ressentir l’authenticité de cette mission a fait germer une petite graine en lien avec la valeur intrinsèque du « purpose », du sens, par et pour les marques et les entreprises. Cette petite graine est aujourd’hui devenue un bel arbre robuste.

Quel est votre passe-temps préféré et pourquoi ?

J’ai recommencé le VTT il y a peu, avec les enfants. Le niveau idéal pour se remettre en selle 😉. Ça me permet de me vider la tête et d’entretenir ma condition physique. Je voue aussi une passion au design inspirant, à la décoration d’intérieur et à l’architecture.

Quel livre, film ou musée pensez-vous que tout le monde devrait avoir lu ou vu ?

Un livre paru récemment, mais appelé à devenir un « classique » : je suis fan de The offer you can’t refuse de Steven van Belleghem. Steven vous confronte à la réalité d’aujourd’hui et à l’avenir proche, par rapport à ce qui se passe à plus grande échelle. Un regard holistique, qui ne se cantonne pas à la durabilité ou au purpose ou à la révolution numérique : il englobe tout. La lecture de ce livre bouleverse votre cadre de réflexion.

'Yes it's a crisis' de Mark Lammers est aussi résolument d’actualité.

Quelle sagesse de vie ou quel conseil en or souhaiteriez-vous transmettre à nos membres ?

Don't go with the flow.

Nous remercions Tine pour ce récit. Vous désirez également participer à notre rubrique "Les 9 questions"? N'hésitez-pas à contacter Kristin Hannon, Sales & Loyalty Manager via kristin@ubabelgium.be

News Strategy & Branding