Représentation

En tant que seule association représentative des annonceurs, l’UBA est la voix des marques auprès des diverses parties prenantes. Votre voix ! 

L’UBA s’engage en faveur d’une communication socialement responsable et durable. Nous représentons activement le point de vue de nos membres et favorisons le dialogue avec les autorités. L’UBA publie également des consignes concrètes, comme les chartes sur la « Communication socialement responsable » et la « Communication non stéréotypée », qui placent le consommateur et le citoyen au cœur de leurs préoccupations.

Les derniers Position Papers

  1. influencer-uba.jpg

    L’UBA formule des recommandations pour les influenceurs sur les médias sociaux

    • 03-07-18

    Les utilisateurs des médias sociaux communiquent des avis, des visions et des expériences par le biais de différents canaux numériques, et ce, en collaboration ou pas avec des marques. Pour le consommateur, il n’est pas toujours évident de savoir si les influenceurs sur les médias sociaux expriment leur propre avis ou celui d’une marque. Instaurer davantage de clarté et de transparence serait également judicieux pour les influenceurs eux-mêmes, ainsi que pour les marques.

    En mai 2018, le SPF Économie a, à cet égard, publié de manière unilatérale des « Guidelines pour les online influencers ». Ce document a toutefois engendré plus de confusion que de précision. Il a suscité tellement de critiques que le ministre Kris Peeters l’a retiré et a demandé une concertation avec le secteur. Cet UBA Position Paper représente l’avis des annonceurs à ce sujet et servira de point de départ à l’UBA dans les négociations avec le cabinet, le SPF Économie et le Conseil de la Publicité.

    Lire la suite "L’UBA formule des recommandations pour les influenceurs sur les médias sociaux"
  2. transparency-manifesto-UBA.jpg

    L’UBA stimule une culture de la transparence des données

    • 24-04-18

    UBA approuve le «Manifesto for Online Data Transparency». Dans ce manifeste, l’UBA et la WFA demandent à leurs membres d'utiliser l’approche 'people-first' plutôt que 'data-first' lors du traitement de données personnelles. Les marques sont appelées à s'engager dans un écosystème de données qui respecte les choix des consommateurs et leur donne le droit de contrôler totalement leurs propres données.

    Lire la suite "L’UBA stimule une culture de la transparence des données"
  3. iStock-922619090.jpg

    Position Paper : L’UBA appelle à une mesure correcte des investissements médias en ligne

    • 10-04-18

    Comme indiqué dans le Position Paper « CIM 2020 (29/01/2015) » de l’UBA, les annonceurs appellent à une mesure correcte de leurs efforts publicitaires et des médias utilisés. Les annonceurs ont besoin d’une structure qui leur permet de planifier, de mesurer, d’évaluer et d’améliorer en permanence leurs investissements en termes de communication marketing, et ce, de manière efficace et effective. Cela passe obligatoirement par une vision réaliste des investissements médias, y compris des investissements médias en ligne.

    Lire la suite "Position Paper : L’UBA appelle à une mesure correcte des investissements médias en ligne"
  4. GDPR-Charter.jpg

    L'UBA publie une Charte sur la transparence en matière de GDPR

    • 13-02-18

    Les entreprises utilisent des données à caractère personnel pour recruter des clients, d’une part, et pour fournir un service de qualité à leurs clients existants, d’autre part. Cette activité s’inscrit dans leur droit légal de liberté d’entreprendre. Le GDPR (General Data Protection Regulatio) fournit un cadre réglementaire pour équilibrer les intérêts des entreprises et des consommateurs.

    Lire la suite "L'UBA publie une Charte sur la transparence en matière de GDPR"
  5. iStock-183769938.jpg

    Position Paper: L’autorégulation de la communication commerciale sapée par les médias numériques

    • 14-11-17

    L’autorégulation : une composante essentielle dans le cadre du contrôle de la publicité. Sa coordination est brillamment assurée, en Belgique, par le Jury d’Éthique publicitaire (JEP). Les médias numériques, dont font partie Google et Facebook, sont des acteurs qui gagnent en importance dans le domaine publicitaire. Leur impact sur le marché publicitaire n’épargne aucune partie prenante et ne doit pas être sous-estimé. Plus d’un tiers des plaintes de consommateurs en Europe concernent désormais la publicité numérique. Et pourtant, ces mêmes médias numériques ne participent pas au financement de l’autorégulation, mettant ainsi en péril le système tout entier.

    Lire la suite "Position Paper: L’autorégulation de la communication commerciale sapée par les médias numériques"