Regardez notre formation 24/7 et obtenez un billet gratuit pour Kinepolis !

Découvrez l'offre

Dix erreurs à éviter avec la distribution de contenu

Content distribution mistake.jpg

Quand vous diffusez du contenu, est-ce que vous le faites dans les règles de l’art ? C’est autour de cette question qu’était organisée la séance du 18 février dirigée par Custo HeadOffice et destinée à une poignée de membres UBA privilégiés. La distribution de contenu est en effet bien plus qu’un simple envoi d’une newsletter ou la publication d’un post sur les médias sociaux. Quelles sont les erreurs les plus courantes lorsqu’on cherche à propager son contenu ? Voici les principales leçons à retenir.

« Devrions-nous encore créer un post pour les médias sociaux concernant notre tout dernier article ? », « Ne devrions-nous pas envoyer encore une autre newsletter ? », …  Chaque marketer a déjà entendu soulever ce genre de questions qui, même si ce ne sont pas de bonnes questions, ce sont de bons points de départ. La réponse détermine si votre distribution de contenu est "approfondie" ou "insuffisamment réfléchie". Une distribution de contenu réussie demande une stratégie réfléchie, mais une erreur est vite faite…

10 problèmes de distribution à éviter

Les problèmes de distribution peuvent facilement être évités tant qu’on est conscient d’où et de comment ils peuvent survenir. À l’occasion d’une séance en ligne pour l’UBA, HeadOffice a rassemblé les problèmes dans un top 10 pratique :

1. Évitez trop de contenus sur trop de plateformes différentes.  Un excès de contenu peut aussi vous valoir la perception d’une marque qui en fait trop. Essayez dès lors toujours de commencer petit, pour ensuite développer davantage vers plusieurs plateformes.

2. Évitez le ‘undiscoverable content’.  Veillez à placer vos contenus au bon endroit sur vos canaux. Pensez par exemple à un podcast pour une banque. Vous ne le placerez pas sur la page d’accueil de votre site Web. La plupart des gens ne viennent en effet pas sur le site d’une banque pour y écouter un podcast. Ils sont à la recherche d’un autre type d’infos. Créez donc un espace dédié sur votre site où pourra briller votre podcast.

3. Évitez de mettre trop peu d’emphase sur le list building.  Il va de soi qu’en fin de compte vous cherchez à vous servir du contenu pour obtenir quelque chose ; par exemple une adresse e-mail pour pouvoir envoyer un courriel. Appliquez-vous dès lors à soigner votre capture de données et ne procédez à une telle capture que lorsqu’elle a du sens. 

4. Tous les consommateurs ne sont pas identiques, et ils ne veulent pas tous la même chose ou dans une même mesure. Évitez dès lors toute fréquence trop élevée, par exemple d’e-mails. 

5. Alignez soigneusement votre audience pour éviter de brasser trop large.  Focalisez-vous sur une public précis et un thème spécifique. N’essayez pas de couvrir un maximum de sujets, mais faites une sélection des thèmes qui vous intéressent, votre public et vous.

6. N’utilisez que les bonnes plateformes.  Chaque canal a sa propre utilisation, ses propres forces et faiblesses lorsqu’il s’agit de distribution. Posez-vous soigneusement la question, à l’avance, de savoir si le canal en question répond à vos besoins.

7. Ne donnez pas tout à la fois.  Ce n’est pas un bon plan de révéler immédiatement tout votre savoir-faire. Si vous voulez qu’on clique, que les visiteurs se rendent plus loin dans l’entonnoir, il faut que dans les phases ultérieures aussi ils puissent encore découvrir de nouvelles informations. 

8. Balancez entre pression transactionnelle et informationnelle.  Si un consommateur se trouve au début de l’entonnoir, il est probable qu’il sera à la recherche de plus d’informations, voire qu’il aura déjà digéré toutes les infos nécessaires et qu’il sera prêt à passer à l’achat. Adaptez votre contenu en fonction.

9. N’utilisez pas uniquement vos e-mails comme un canal de promotion.  Les courriels ne doivent pas uniquement contenir des informations produit.  Les e-mails inspirants fonctionnent aussi ! Pensez par exemple aux mailings de Rituals ou de Dille & Kamille.

10. Ne vous évertuez pas seulement à résoudre vos problèmes d’affaires.  Le contenu ne doit pas seulement convertir, il doit aussi créer une relation durable avec votre client. C’est pourquoi un contenu SEO fort sera souvent une bonne chose.

Content