Comment l’UBA aide les marques à communiquer d’une manière durable et éthique ?

Working together

L’UBA a pour mission de représenter les annonceurs et favoriser un écosystème créatif, innovant et transparent afin de vous aider à construire des marques fortes et durables. Voici un aperçu de quelques dossiers importants auxquels l’UBA a contribué en 2023.

Évolution du marketing pour les produits « malsains » vers les enfants

L’autorégulation en ce qui concerne la marketing des produits considérés comme « malsains » ou HFSS (High in Fats, Salt and Sugars) est sous pression tant au niveau mondial qu’Européen. En octobre 2022, le CSS a rendu un avis, suite auquel différentes tables rondes ont été organisées au sein du cabinet du Ministre de la jeunesse, Benjamin Dalle. L’UBA était à l’origine de ces tables rondes avec différents représentants du secteur dont Fevia, Comeos, le conseil de la jeunesse, ainsi que des représentants de différents cabinets ministériels et Sciensano. 

Le Ministre a enjoint le secteur à prendre de nouvelles mesures afin de mieux protéger les enfants du marketing pour les produits HFSS.

Lors de ces tables rondes, l’UBA, avec Comeos et Fevia, ont fait valoir les avantages de l’autorégulation et, après consultation avec leurs membres, ont rendu des propositions au Ministre Dalle sur comment faire évoluer l’actuel Belgian Pledge afin de mieux protéger les enfants de la publicité pour les produits tombant dans la catégorie HFSS, tout en gardant les définitions des catégories suivant l’Euro-pledge.

Le marketing pour les boissons alcoolisées

En 2005, le secteur adoptait une convention en matière de publicité et de commercialisation des boissons contenant de l’alcool. Le JEP a été choisi comme organe de contrôle officiel. Cette convention a ensuite été adaptée à plusieurs reprises, afin de mieux protéger les consommateurs contre la consommation abusive de boissons alcoolisées.

Plus récemment, le gouvernement a lancé son plan 2023-2028 et sa stratégie interfédérale en matière d’usage nocif d’alcool.

Le secteur y a également répondu avec des mesures pour renforcer la convention existante, notamment en matière de protection des mineurs et de l’application de la convention aux média sociaux. D’autres points sont également à l’étude par le secteur pour continuer à faire évoluer la convention.

A l’avenir, il y aura un partage des compétences de contrôle entre le SPF santé et le JEP dans l’application des différentes mesures.

Les directives sur les allégations environnementales et la coalition CommToZero

Au vu de l’importance mondiale du changement climatique et des questions environnementales, les décisions des consommateurs d’acheter des produits sont influencées par le désir de réduire les dommages environnementaux ou d’avoir un impact positif sur l’environnement. Cette importance ayant dopé l’essor des allégations environnementales, il est essentiel que le public ciblé par les campagnes marketing reçoive des informations fiables, afin de pouvoir prendre des décisions éclairées. La nécessité de lutter contre le greenwashing a également été définie comme une priorité par la commission européenne à travers l’Euro green deal.

Afin d’aider les annonceurs à mieux communiquer sur leurs initiatives durables, l’UBA, avec ses partenaires, a lancé CommToZero, une coalition composée des agences, des annonceurs et des médias belges dans le but de soutenir une communication plus durable.

Dans le cadre de cette coalition l’UBA a lancé le guide « Vers zéro greenwashing », regroupant 6 règles pour éviter le greenwashing dans les allégations environnementales et disponible pour tout le marché.

Brand Strategy Sustainability