Audiences CIM RAM : Nostalgie, furieusement leader dans le Sud

Survey
Radio CIM.jpg

Le CIM vient de communiquer les résultats de l’étude RAM pour la période mars-juin 2018. Avec, côté francophone, la confirmation de la montée en puissance de Nostalgie, qui gagne près de deux points par rapport à la première vague de la nouvelle étude (janvier-avril) et devient numéro un en parts de marché (14,89%). Nostalgie réalise en effet le meilleur "recrutement" de cette vague avec un gain de près de 41.000 auditeurs.

Dopée par sa durée d’écoute record (147’, à égalité avec Contact), la radio qui donne « une furieuse envie de chanter » est par ailleurs numéro trois en reach quotidien avec 575.180 auditeurs, derrière ViVacité (579.300) et Bel RTL (618.140), mais devant Contact (531.810). Le groupe dirigé par Marc Vossen (photo) insiste sur le leadership de Nostalgie sur sa cible de référence (17% pdm sur les 35-64) ; NGroup pointe également ses scores record au niveau de l’audience totale (plus de 1,428 million d’auditeurs) et de l’audience hebdo (1,059 million). 
 
De son côté, Vivacité conserve sa deuxième place, passant de 14,12% à 14,50% pdm. Par rapport à la première vague de la nouvelle étude, Contact perd deux places et se retrouve numéro trois en pdm, passant de 14,26% à 13,77%. Pour sa part, Bel RTL perd une place, tout en augmentant très légèrement sa part, de 13,12% à 13,25%. Idem pour Classic 21, numéro cinq, qui passe de 10,25% à 10,66% pdm. Loin derrière, NRJ affiche 6,32%, devant La Première avec 5,49% pdm. 
 
En daily reach, les cinq radios de la RTBF fédèrent plus de 1,271 million d’auditeurs, devant les deux radios du groupe RTL (1,080 million), les deux du NGroup (879.150) et Fun (192.347).
 
La question de Bruxelles et des groupes 1-4
 
Du côté de RTL, on se réjouit qu’avec 618.000 auditeurs quotidiens, Bel RTL demeure la radio la plus écoutée chaque jour dans le Sud du pays, tandis que Contact conforte sa place de leader sur les 12-44 avec 19,1% de parts de marché. 
 
Pour la RTBF, qui se félicite des scores de VivaCité, avec deux nouveaux records au niveau du reach quotidien (579.303 auditeurs) et hebdomadaire (976.096), et de ceux de Classic 21 qui atteint également des niveaux historiques en écoute quotidienne (389.681) et hebdomadaire (700.788), les résultats de La Première (et ceux de Musiq’3) sont impactés « de façon évidente » par le changement de méthodologie. La chaîne publique indiquant que celui-ci affecte plus particulièrement Bruxelles et les groupes sociaux 1 à 4.
 
« Avec 291.371 auditeurs quotidiens et 506.170 hebdomadaires, La Première subirait une perte d’auditeurs de 17% en écoute quotidienne et de 10% en écoute hebdomadaire par rapport à la moyenne de 2017. Cette rupture se retrouve également dans la baisse de 16% de sa durée d’écoute », indique la chaîne publique. « Paradoxalement, dans le même temps, les performances digitales de La Première continuent leur croissance. Que ce soit au niveau du site, de son player ou encore de sa page Facebook. A titre d’exemple, 18.870 visiteurs uniques écoutent ou regardent chaque jour des contenus en direct ou en différé sur la période mars-juin 2018, ce qui place La Première en tête de toutes les radios francophones consommées en streaming. »
 
« Si notre priorité à court terme est de nous concentrer sur la qualité de la rentrée de toutes les radios et, à long terme, de satisfaire les attentes de tous les publics, nous allons également garder un œil attentif sur l’évolution de la représentativité de la mesure d’audience », conclut Xavier Huberland, DG du pôle médias de la RTBF.

MNM remplace StuBru dans le trio de tête flamand
 
Inutile de préciser que Radio 2 reste la station la plus puissante en Flandre, avec une part de marché de 31,22% (venant de 30,50%) et plus de 1,341 million d'auditeurs quotidiens. A la deuxième place, Qmusic renforce sa position, passant de 12,40% à 12,60% pdm. La radio de Medialaan touche chaque jour 830.560 auditeurs. 
 
Sur la troisième marche du podium, MNM (10,57%) dépasse pour la première fois StuBru (10,33%). La première précitée affiche un reach quotidien de 696.580 auditeurs contre 629.110 auditeurs pour la seconde. 
 
Joe renforce sa part de marché (de 8,90% à 9,27%), touchant 517.690 auditeurs : historiquement, il s’agit du meilleur résultat pour la deuxième radio Medialaan. 
 
Steve Van den Audenaerde, l'ancien patron de IP Radio qui s'exprime pour la première fois en qualité de Manager Business Development Radio pour Medialaan, pointe notamment le bon résultat des stations du groupe auprès des 18-54 : « Notre part de marché sur cette cible croît par rapport au reste du marché. Avec plusieurs positions de leader pour Qmusic et un record en part de marché pour Joe, les radios de Medialaan touchent chaque semaine un Flamand sur deux. C’est là un excellent point de départ pour la dynamique et l’ambition dont les chaînes comptent faire montre à l’automne. »

Quant à Nostalgie (6,11% pdm), elle fait nettement moins bien que sa cousine sudiste en reach quotidien (441.570 auditeurs) mais un peu mieux au niveau de sa durée d'écoute (152').
 
Il convient aussi de préciser que toutes les stations flamandes sans exception enregistrent une baisse de leur nombre d’auditeurs par rapport à la vague précédente.
 

Paid Media Research, Data & ROI Data & ROI Radio CIM