"Le paiement électronique sera plus ouvert, innovant et compétitif"

Julie-Van-Buylaere-3.jpg
Julie Van Buylaere, Senior Manager chez PwC, nous explique la directive de paiement PSD2 et son impact sur le consommateur.

Que signifie, en quelques mots, la PSD2 (Payment Services Directive) ?

Cette nouvelle directive est synonyme de changements dans l’écosystème du paiement électronique. Elle entraine non seulement l’arrivée et la supervision de nouveaux acteurs mais également de nouveaux services d’initiation de paiement et d’information sur les comptes.

De plus, cette seconde directive aspire à répondre aux changements technologiques et à offrir des produits et services sur un pied d’égalité.

La PSD2 permet aussi surtout de créer un marché du paiement réellement européen; SEPA (la zone unique de paiement en euros) permet de réaliser un paiement en euros dans l’Union Européenne comme un paiement domestique mais je pense que PSD2 permet au citoyen européen de faciliter l’accès à tous les acteurs du paiement au niveau européen.

En quoi la PSD2 a un impact pour le consommateur ?

C’est une question que l’on se pose constamment chez PwC car en servant nos clients, qui sont des organismes financiers et de paiement, nous cherchons également à les aider à améliorer l’expérience et la satisfaction du consommateur.

PSD2 aura à terme un impact significatif pour ce dernier mais à court terme, le paiement électronique sera plus ouvert, innovant et compétitif avec l’arrivée de nouveaux acteurs offrant de nouveaux produits et services. Mais il faudra plus de temps afin que l’écosystème du paiement s’adapte et se repositionne avant que les consommateurs ne puissent réellement bénéficier de tous les avantages de PSD2.

Nous voyons également beaucoup de nouveaux acteurs qui ne viennent pas du secteur du paiement, de la fintech à la multinationale, qui veulent innover ou faire évoluer leur offre de services afin d’y intégrer également des services de paiement.

L’impact le plus important est certainement du côté des fournisseurs de services de paiement qui doivent non seulement s’assurer d’être en conformité avec une vaste série de nouvelles dispositions mais également au-delà réfléchir au positionnement qu’ils veulent adopter à long terme. Par exemple, l’initiation de paiement permettra à de nouveaux acteurs d’initier un paiement électronique à partir du compte bancaire du consommateur. Les banques risquent donc d’être désintermédiées et de perdre le contact avec leurs clients.

Quels sont les éléments clefs de l’étude PwC  « Customer experience and payment behaviours in the PSD2 context » pour les marketers ?

Tout d’abord nous avons observé que les habitudes des consommateurs ont changé ainsi que la relation que ceux-ci entretiennent avec leur banque.

Plus précisément, le shopping sur le web est le moteur du paiement électronique. En Belgique, 83% des participants ont répondu faire des achats online entre 1 et 5 fois par mois.

Néanmoins moins d’un quart des participants à l’étude utilisent une application financière sur leur smartphone autre que celle de leur banque mais 42% d’entre eux pensent que ces applications fournissent une meilleure expérience utilisateur. Finalement, plus de la moitié des participants belges (62%) possèdent des comptes de paiement dans plus d’une banque.

Lien vers l’étude « Customer experience and payment behaviours in the PSD2 context”:

https://www.pwc.com/gx/en/industries/financial-services/publications/customer-experience-payment-behaviours-psd2-context.html

Marketing Technology Omnichannel & Sales 3 questions